La sanctification – Prophétie de Dieu – Extrait de «La Sainte Bible se continue» publiée par GROY


cup-1010916_640

La sanctification

Prophétie de Dieu
prononcée dans une assemblée
de saints de Dieu

Enregistré le 21 juin 1992 à 20 h 30
Montréal (Québec) CANADA
Durée : 11 min 20 s
Enregistrements : MTM0303CT et ROY0024CT

Enregistrements, transcription, édition,
traduction en langue anglaise et publication par
Guylaine Roy (GROY) © 1992 et 2017

____________

(Des louanges de victoire.)

Oui, oh oui, dit l’Éternel,

oui, louez-moi, louez-moi, dit l’Éternel.

Vos cris ne se rendent pas à moi. Louez-moi à plein gosier, dit l’Éternel.

5 Oh, ma Parole est dans vos louanges. Ma Parole est dans votre cœur.

Ma Parole, il faut que vous la confessiez et, qu’elle se rende à moi

dans vos louanges, dans vos prières, dans le jeûne, dans la sanctification, dit l’Éternel, a sanctification.

Mon peuple n’est pas assez sanctifié. Mon peuple manque de sanctification.

Mon peuple n’est pas dans le jeûne. Mon peuple n’est pas dans la prière.

10 Mon peuple n’est pas dans la Parole. Mon peuple s’égare. Mon peuple se disperse. Mon peuple n’est pas ici de cœur.

11 Mon peuple est ici de chair, mais l’âme, l’esprit, l’esprit dans laquelle j’ai mis ma Parole en vous, où est-il?

12 Vos louanges, je veux des louanges remplies de ma Parole, de sanctification, de sainteté, de pureté et, de droiture.

13 Oui, dit l’Éternel, ce n’est pas des louanges, des louanges,

14 ce n’est pas des louanges comme celles que j’entends maintenant qui me plaisent;

15 mais ce sont des louanges, des louanges, d’un cœur droit et intègre, dit l’Éternel,

16 un cœur qui marche et, qui me cherche dans ma Parole, non pas selon ce siècle et selon tout ce que ce monde renferme,

17 non pas selon la liturgie des religions qui se trouvent autour de vous et qui attendent seulement que cet endroit ferme pour crier victoire.

18 Mais mon peuple, mon peuple,

19 C’est sur vous que je dépends aujourd’hui.

20 C’est sur vous que cette victoire ne se fera pas crier par ces impies.

21 C’est à vous que je m’en remets, dit l’Éternel.

22 Vous attendez après moi, mais moi, après qui attendrai-je? C’est après vous que j’attends. J’attends après vous.

23 Ma main, ma main est toujours prête à agir, dit l’Éternel.

24 Ma main agit, est-ce que votre main agit? Moi, je veux voir, je veux voir, je veux voir des sacrifices.

25 Oh, vous n’avez pas donné jusqu’au sang. Vous n’avez pas donné jusqu’au sang. Vous n’avez même pas donné ce que vous possédez.

26 Comment pouvez-vous donner ce que vous ne possédez pas, si vous n’arrivez même pas à donner ce que vous possédez?

27 Oui, dit l’Éternel, dépouillez-vous.

28 Dépouillez votre âme premièrement. Dépouillez vos convoitises. Dépouillez votre convoitise de ce siècle.

29 Dépouillez-vous entièrement : donnez. Donnez-vous entièrement.

30 Vous ne pourrez donner dans les offrandes si vous ne vous donnez pas de votre âme.

31 Vous ne pourrez accomplir ma Parole, si vous ne marchez pas selon mes prescriptions.

32 Oui, la victoire, laquelle préférez-vous? la victoire du péché sur vous? ou la victoire de ma justice, la Parole?

33 À vous de décider. Je ne peux faire une décision pour vous. C’est à vous de décider.

34 Oui, vous n’avez juste, vous n’avez qu’à faire votre décision et choisir. Vous n’avez juste qu’à choisir.

35 Choisissez, choisissez votre voie que vous devez prendre.

36 N’attendez pas après moi, c’est moi qui attends après vous aujourd’hui.

37 Vous attendez un miracle? Le miracle est entre vos mains. Le miracle n’est autre que vous-mêmes.

38 Accomplissez ce miracle par la foi. Mettez votre foi à l’oeuvre.

39 Le miracle que vous attendez, il est en vous, par la Parole, par votre volonté.

40 Ce n’est pas ma volonté, c’est votre volonté envers moi que j’attends.

41 C’est à vous de mettre votre foi à l’oeuvre. C’est à vous de bannir l’incrédulité qui est dans votre cerveau.

42 Arrêtez de marcher selon votre chair. Vous êtes trop charnels. Vous êtes charnels, charnels, charnels.

43 Arrêtez. Arrêtez de vous regarder. Arrêtez de regarder votre frère et votre sœur.

44 Arrêtez. Arrêtez de vous lavez l’œil, mais lavez-vous les pieds. Arrêtez. Vous n’arrêtez pas d’examiner. Vous n’arrêtez pas de juger.

45 Vous jugez votre conducteur. Vous jugez les œuvres de votre conducteur.

46 Humiliez-vous. Soyez des enfants humbles. Soyez les serviteurs des uns, des autres.

47 N’est-ce pas cela ce à quoi je vous ai appelés, de vous humilier?

48 Et bannissez l’incrédulité de votre cœur.

49 Arrêtez de vous regarder. Arrêter de regarder.

50 Vous n’êtes plus l’homme que vous étiez avant que je ne vous appelle.

51 Les noms que vous portez, ce ne sont plus ces noms-là que je veux,

52 mais vous êtes appelés mes fils et mes filles.

53 Arrêtez de vous regarder selon la chair et marchez donc dans la foi.

54 Vous avez ma Parole, vous avez des bons conducteurs, qu’est-ce que vous avez besoin de plus?

55 Des signes? Des miracles? Vous n’en aurez pas.

56 Je n’en n’ai pas donnés jadis pour les incrédules, vous n’en avez pas besoin parce que vous n’êtes pas des incrédules.

57 Vous êtes appelés mes enfants et, mes fils, le signe que je vous donnerai, c’est votre foi.

58 J’ouvrirai les portes par votre foi, dit l’Éternel, par votre foi en ma Parole.

59 Recherchez ma Parole. Recherchez le royaume de Dieu et sa justice dans ma Parole, dit l’Éternel.

60 Et arrêtez, arrêtez qu’on vous répète toujours les mêmes discours, mais avancez, oui.

61 Oui, ce n’est pas des paroles de consolation que j’ai pour vous ce soir, mais des paroles d’avertissements.

62 Soyez vigilants.

63 Vous attendez que je vous console tout le temps, que je vous console, que je vous console.

64 Allez consoler les gens du dehors. Allez souffrir comme Christ a souffert.

65 Vous n’êtes pas des faibles. Vous êtes supposés d’être forts, forts en ma Parole.

66 Vous êtes plus que vainqueurs. Votre force est dans votre victoire.

67 Votre force est dans la victoire. Votre force est dans la sanctification.

68 Je ne vous ai pas appelés à être faibles, mais à être forts. Arrêtez de vous plaindre. Vous êtes forts.

69 Si vous êtes faibles, vous périrez, dit l’Éternel; car il faut que vous soyez victorieux en mon nom et vous aurez la victoire en toute chose.

70 Ne marchez pas par vos yeux charnels. Marchez selon ma Parole et vous n’accomplirez pas les désirs de la chair.

71 Oui, marchez selon vos conducteurs. Arrêtez de regarder au charnel.

72 Avancez, puis je serai toujours avec vous, dit l’Éternel.

73 Je serai toujours là. J’ai toujours été là. Je n’ai jamais manqué à ma Parole.

74 Je serai toujours là. Je ne vous abandonnerai jamais, jamais, jamais, jamais, jamais, jamais,

75 mais c’est à vous, je n’ai pas besoin de vous répéter toujours le même discours.

76 Apprenez et apprenez une fois pour toutes en tuant votre chair, en crucifiant votre chair.

77 Vous avez tout entre les mains. J’ai tout fait par mon Fils; c’est à vous maintenant de produire, mes enfants;

78 car je ne tolérerai pas l’incrédulité parmi vous.

79 Oui, j’ai commencé ici, on a ouvert les portes, avec peu d’âmes.

80 Ce n’est pas le nombre que je regarde, mais seulement celui seul qui va marcher droit devant ma face.

81 Je n’ai aucun égard pour les rebelles, pour ceux qui dispersent mes brebis : je les rejetterai, dit l’Éternel.

82 Je serai toujours au milieu de vous pour garder cette assemblée dans la pureté et dans la sainteté

83 selon ce qui est prescrit dans ma Parole, selon ce qui est prêché, selon ce qui est établi ici.

84 Il n’y a rien qui va changer et ça ne changera jamais;

85 et si vous vous attendez à des changements, vous n’êtes pas les bienvenus dans mon assemblée.

86 Vous n’êtes pas les bienvenus; car jamais au grand jamais il n’y aura de changement dans ma Parole, dit l’Éternel.

87 Oui, jamais, jamais, jamais, jamais je n’accepterai du changement, jamais de compromis, jamais de compromis, jamais de changement :

88 vous êtes saints, vous serez saints, purs, irrépréhensibles et sans reproche ou vous ne subsisterez pas dans mon assemblée.

89 Peu ont subsisté jusqu’à ce jour et peu resteront jusqu’à mon avènement.

90 Le jour que j’ai choisi, le jour de la venue de mon Fils, il y en aura peu, serez-vous parmi ces peu?

91 C’est à vous de décider.

92 Et je vous le dis, en vérité, je vous le dis : il y en aura peu, il y en aura peu et il y en aura peu.

93 Et si vous vous détournez, il y en aura encore peu et beaucoup plus peu.

94 Ne vous attendez pas au miracle de sauver une ville entière, cette ville, non; mais vous, sauvez-vous.

95 Et sauvez par votre exemple votre voisin, sauvez vos proches, sauvez votre famille.

96 Satan est à vous mentir et à vous faire accroire que vous ne pouvez atteindre vos proches et votre famille.

97 Oui, le diable est menteur, vous pouvez le faire.

98 C’est avec votre exemple, en confessant ma Parole, en le démontrant que vous y arriverez,

99 que vous arriverez, vous arriverez, vous arriverez à sauver votre âme.

100 Et si vous ne sauvez personne autour de vous, vous aurez sauvé votre âme, dit l’Éternel.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s