Perdre sa vie ou sortir – Prophétie de Dieu – Extrait de «La Sainte Bible se continue» publiée par GROY


PIXABAY CCO PUBLIC DOMAIN COMMERCIAL heart-549097_640

Perdre sa vie ou sortir

Prophétie de Dieu
prononcée dans l’assemblée
des saints de Dieu

Enregistré le 8 novembre 1992 à 15 h 30
Montréal (Québec) CANADA
Durée : 33 min 1 s
Enregistrement : ROY0019CT et ROY0020CT (combinés)

Enregistrements originaux, transcription, édition,
traduction en langue anglaise et publication
par Guylaine Roy (GROY) © 1992 et 2017

____________

(Suivre Dieu à sa manière.)

Ainsi parle l’Éternel :

Je briserai, je briserai en vous cette glace,

cette glace qui recouvre votre cœur, oui, dit l’Éternel.

Oh l’incrédulité de mon peuple est grande.

Je vous invite, je vous invite à sortir de ce temple à l’instant même, dit l’Éternel.

Vous qui ne voulez pas obéir à mes prophètes, je vous invite à prendre la porte.

C’est une invitation que je vous lance aujourd’hui même;

car ce que je veux c’est ce que ma Parole vous a toujours enseigné :

10 un sacrifice vivant, saint et agréable.

11 Voilà le culte qui est raisonnable devant mes yeux : que vous perdiez votre vie.

12 Oh, je ne veux pas des larmes, ce ne sont pas des larmes d’hypocrites que je veux.

13 Je ne veux pas que vous vous repentiez de vos mauvaises actions avec hypocrisie.

14 Je n’ai rien à attendre de vos larmes; ce n’est pas des larmes que je veux, c’est des actions, c’est des sacrifices.

15 Oui, dit l’Éternel, je ne vous ai pas demandé de mourir encore pour mon nom.

16 Je ne vous ai même pas demandé de verser votre sang. Je ne vous ai rien demandé, rien!

17 Je ne vous ai rien demandé, mes fils, sauf que d’apporter des offrandes.

18 Qu’est-ce que vous attendez? Qu’est-ce que vous attendez? Qu’est-ce que vous attendez?

19 Demain? Attendez-vous demain?

20 Et demain, attendrez-vous après demain?

21 Et après demain, attendrez-vous le lendemain?

22 Je veux être servi aujourd’hui : ce n’est pas hier, ce n’est pas avant hier,

23 ce n’est pas demain, ce n’est pas dans cent ans, c’est aujourd’hui.

24 Mes fils et mes filles, ce sont ceux qui me servent aujourd’hui.

25 Ceux qui ne me servent pas ne sont pas mes fils; car mon fils et ma fille m’obéissent.

26 Mon fils et ma fille, mon fils, ma fille, c’est en vous que j’ai mis mon affection,

27 cette affection que je vous ai donnée, que vous me donnez pas à moi.

28 Mon affection se trouve dans les offrandes. Mon affection est votre sacrifice.

29 Oh, en vain que je parle présentement pour vous qui endurcissez votre cœur.

30 Ne soyez pas incrédules au point que je vais vous rejeter; car je suis un Dieu juste qui tient à ma Parole.

31 Je ne tolérerai pas tant d’incirconcision dans votre cœur.

32 Oh, vous parlez, vous parlez, vous parlez, vous parlez.

33 Je vous parle et vous parlez de ce que je vous ai parlé, mais vous n’accomplissez pas.

34 Oh, qu’est-ce qu’il faut que je fasse pour vous faire agir, mes enfants?

35 Votre foi est si petite. Vous avez tellement peu de foi en moi.

36 Oh, comme votre foi… Je me pose la question à savoir ce qu’est votre foi en moi.

37 Il y en a peu, il y en a tellement peu pour moi,

38 mais c’est à vous de faire en sorte qu’elle grandisse

39 en posant des gestes concrets, dit l’Éternel, des gestes concrets, des gestes concrets.

40 Oh, je parle à certains d’entre vous présentement et non pas à tous.

41 N’attendez pas que l’autre fasse à votre place. Faites, vous autres, et vous serez récompensés.

42 Oui, je l’ai dit, vous aspirez aux grandes choses dans ce ministère;

43 n’aspirez pas aux choses élevées, mais aspirez à ce qui est humble

44 et je vous élèverez selon ma Parole, selon mes promesses.

45 Oui, dit l’Éternel,oh, je sais, je sais, je sais, il y en a peu qui veulent me servir.

46 Je sais que les besoins de ce ministère sont grands, sont au-delà de vos moyens présents.

47 Je suis Dieu et je le sais, mais qu’avez-vous à penser à ma place de ce que je vais accomplir ici?

48 Vous vous brisez les reins de votre cerveau à vous demander comment je vais agir.

49 Je ne vous ai pas appelés à penser à ma place, je vous ai appelés à me servir;

50 et ce qui manquera, je viendrai au besoin; mais vous, faites votre part, faites ce que vous avez à faire.

51 Ne vous souciez pas de ce que ma main va agir et ma main va agir;

52 car ma main est juste, elle ne vous demande pas ce que vous ne pouvez pas faire.

53 Vous calculez, mais vous ne savez pas peser. Pesez dans la balance votre obéissance

54 afin que vous ne soyez pas trouvés légers : voilà ce que vous devez peser.

55 Je suis un Dieu qui multiplie et je multiplierai.

56 Je multiplierai ce ministère.

57 Je multiplierai chacun d’entre vous qui m’obéira de cœur.

58 Votre pensée n’est pas la mienne. La chair ne peut hériter le royaume de Dieu.

59 Il faut que vous soyez nés de nouveau dans mon Esprit :

60 la Parole, l’obéissance de la Parole, la consécration de la Parole.

61 C’est la Parole et la Parole, et encore la Parole.

62 Vous devez résister, mais pas me résister; vous le devez, mais c’est tellement dur.

63 Ce n’est pas dur de me servir, c’est vous qui êtes durs envers moi.

64 C’est dur comment est-ce que vous me servez; car tout m’appartient sur cette Terre. Tout, tout, tout m’appartient.

65 Vous avez trop les yeux sur le charnel. Vous n’êtes pas assez spirituels. Ce n’est pas assez spirituel.

66 Vos offrandes ne sont pas spirituelles. Je veux des offrandes spirituelles, des offrandes de foi.

67 Vous marchez trop avec ce que vous voyez. Vous vous érigez un mur devant vous.

68 À chaque fois que je suis à vous demander quelque chose, vous mettez un mur;

69 car avec vos yeux vous ne voyez pas l’accomplissement de ce que je vous demande, parce que vous êtes charnels.

70 Vous devez marcher avec l’Esprit.

71 Je vous ai toujours donné le choix : mon amour, ma compassion, des commandements, des prophètes, de bons conseils.

72 Ne soyez pas volages. N’ayez pas l’esprit à gauche et à droite. Ayez l’esprit dans ma Parole.

73 Je vous le répète et je vous le répète et je n’arrête pas de vous le répéter :

74 soyez mes imitateurs, les imitateurs de Christ,

75 de mes apôtres dans la Parole, de mes oints, de mes prophètes.

76 Soyez les imitateurs de ma Parole, de la perfection, de la sainteté, de ceux qui ont toujours marché droits devant moi.

77 Ma main n’est pas trop longue pour agir.

78 Je n’ai jamais regardé à la foule, mais j’ai toujours regardé à un fils et à une fille qui m’obéissait, qui m’obéissait, qui m’obéissait, qui m’obéissait.

79 Oui, dit l’Éternel, le diable est après vous, est toujours après vous. Il ne vous lâche pas.

80 Eh bien, ne me lâchez pas, moi; car le diable ne vous lâchera pas. Mais vous, est-ce que vous me lâchez?

81 Soyez fidèles.

82 Oui, le diable est fidèle, est fidèle à vous faire périr; car le diable a une chose à cœur, c’est que aucun de vous n’hérite mes promesses.

83 Il a ça à cœur. Il ne vous veut pas à sa place;

84 car ce qu’il avait, c’est à vous que je le donne et que je l’ai réservé;

85 et ça, il le sait, il l’a perdu à tout jamais; et jamais il ne le retrouvera;

86 mais si vous ne gardez pas votre salut, si vous n’êtes pas vigilants,

87 vous n’aurez pas ce que lui-même a perdu : un autre prendre votre place;

88 et si ce n’est pas un autre, un autre la prendra.

89 J’ai réservé des places, êtes-vous dignes de les prendre?

90 Ce n’est pas trop difficile contrairement à ce que certains pensent présentement.

91 Vous êtes à penser que c’est difficile. Vous êtes à penser que c’est trop difficile.

92 Vous êtes découragés en vous. Vous avez l’âme abattue et ces sentiments-là ne sont pas mes sentiments.

93 Vous êtes abattus, vous devez chasser ces sentiments-là. Vous devez chasser cet esprit-là; car cet esprit-là, c’est le diable qui vous la place sur vous.

94 Vous devez chasser ces mauvais esprits-là : vous ne devez pas être abattus, vous devez être victorieux.

95 Vous devez être toujours vigilants. Vous devez toujours être dans ma Parole.

96 Vous serez toujours élevés, ce n’est pas trop difficile.

97 Je vous ai appelés. Je vous ai justifiés. Je vous ai lavés.

98 Je vous ai émondés et je veux vous émonder afin que vous portiez davantage de fruits.

99 Il n’en tient qu’à vous de faire que votre arbre porte encore plus de fruits.

100 Je ne vous ai pas appelés pour faire un pas en avant et un pas en arrière.

101 Vous devez passer et aller de l’avant.

102 Vous ne devez pas vous alarmer devant les circonstances, devant les causes que vous voyez de vos yeux charnels.

103 Ce ministère tiendra tant et aussi longtemps que je le désirerai et que je l’aurai établi.

104 J’ai un jour. J’ai une date. Ce jour et cette date m’appartiennent.

105 Tout ce que je vous demande, c’est de l’obéissance.

106 Ces portes ne fermeront pas. Je vous demande de faire votre part.

107 Je ne vous demande pas ce que vous ne pouvez pas faire contrairement à ce que vous pensez.

108 Certains d’entre vous pensent que je vous demande ce que vous ne pouvez pas faire :

109 ce n’est pas ma pensée, ce ne sont pas mes pensées, ce ne sont pas ma volonté.

110 Ma volonté, c’est que vous obéissiez.

111 Ma volonté, c’est que vous fassiez ce que vous pouvez

112 et non ce que vous ne pouvez pas faire.

113 Si vous allez au-delà de vos moyens, je ne vous abandonnerai jamais;

114 mais je ne vous ai pas demandé d’aller au-delà de vos moyens,

115 mais si vous le désirez, faites-le et je serai avec vous. Allez-y selon votre foi, mais allez-y.

116 N’ayez pas peur, je serai avec vous.

117 Si vous allez au-delà de cette foi, je vous émonderai afin que votre foi grandisse.

118 Je vous multiplierai, dit l’Éternel, car je suis un Dieu juste. Je vous mesurerai avec la mesure dont vous vous serez servie;

119 mais faites votre part. Faites-la votre part. Faites au moins ce que je vous demande.

120 Étendez votre vie entièrement selon ma Parole. Étendez cette vie et servez-moi comme mon coeur le désire et je serai fidèle envers vous.

121 Je serai toujours fidèle et vous ne manquerez jamais de rien et ce ministère ne manquera jamais de rien.

122 C’est de l’obéissance que je désire le plus de vous aujourd’hui.

123 Je ne vous demande même pas de couvrir ce budget-là.

124 Je vous demande une obéissance parfaite.

125 Ma main parlera à un, deux ou trois d’entre vous et je saurai me servir

126 et je saurai être servi, dit l’Éternel.

127 Et si dans cette maison, il n’y a pas cette personne qui peut me servir, je lui parlerai chez elle.

128 Et quand bien même que je n’aurai personne, je viendrai au besoin de ce ministère;

129 car je suis l’Éternel et tout m’appartient; et j’aurai toujours un oeil bienveillant sur cette maison;

130 car en cette maison, ma Parole est prêchée, en cette maison, j’ai des prophètes

131 qui m’appartiennent et qui sont purs et saints à mes yeux et nul ne les ravira de ma main;

132 car moi, l’Éternel, je me suis choisi un peuple et mon peuple est dans cette assemblée;

133 mais faites partie de ce peuple, afin que vous ne soyez pas retranchés,

134 afin que vous brilliez, que votre Lumière brille jusque dans la vie éternelle.

135 Je suis un Dieu qui aime être servi, mais ma main n’est pas trop longue.

136 Je pourrai me servir quand je voudrai et je me servirai, dit l’Éternel.

137 Quand le moment sera venu, je me servirai, je menacerai le dévoreur, je le détruirai;

138 mais vous, je vous émonderai toujours. J’aime à être servi. J’aime à être servi.

139 Ma main est au travail présentement.

140 Parmi certains d’entre vous, j’ai de grandes choses, de grandes promesses.

141 On rira de vous, on vous méprisera; mais ils verront la gloire que j’ai mis en vous.

142 Un jour, tous vous craindront et auront peur de vous; mais il ne faut pas que vous ayez honte.

143 Il faut que votre flamme brille : il faut que vous n’ayez pas, cette crainte d’être rejeté.

144 Ma main est à l’oeuvre. Ma main est à l’oeuvre.

145 Elle travaille dans les profondeurs que vous ne voyez pas. Ayez confiance.

146 Fortifiez-vous dans la Parole : jeûnez, priez, donnez, sanctifiez-vous, priez pour vos frères et sœurs.

147 N’ayez point de querelles entre vous, de jalousies, d’animosités, de parole déshonnête, de paroles inutiles.

148 Ayez le mal en horreur.

149 Si vous ne vous plaisez pas dans ces commandements, dans ces paroles,

150 vous avez toujours le choix d’être errants, d’être errants à chercher ce que vous ne trouverez jamais;

151 car hors de ma Parole, vous ne trouverez jamais rien, rien, rien, rien, rien.

152 Si vous ne pouvez pas obéir à ces Paroles, c’est impossible pour vous d’hériter la vie éternelle.

153 C’est impossible, impossible, impossible, impossible; mais rien n’est trop difficile.

154 Il n’y a rien de difficile dans ce que je vous demande. Ce n’est pas difficile, quand vous y mettez votre cœur.

155 Il faut que vous croyiez.

156 Il faut que vous résistiez au diable.

157 Il faut que vous vous donniez à cette Parole, il faut que vous vous donniez

entièrement à la Parole

158 et vous n’éprouverez pas les difficultés que vous éprouvez présentement.

159 Votre esprit, ramenez-le dans la Parole.

160 Votre problème, c’est que votre esprit n’est pas dans la Parole :

161 vous êtes vivants, je vous ai demandé d’être morts.

162 Il faut que vous gardiez cette Vie en vous qui est la mort de votre chair crucifiée en Jésus-Christ

163 et que par sa Parole, sa chair et son sang,

164 que vous, vous les consommiez, que vous n’êtes pas des auditeurs oublieux.

165 La Parole, elle doit vous nourrir. La Parole doit produire en vous des fruits dignes de repentance.

166 Je vous le répète et je vous le dis, et je vous le répète encore,

167 mais tant et aussi longtemps que vous serez charnels, mes paroles ne pourront pas entrer en vous :

168 ça entre par une oreille et puis ça sort aussitôt, si vous ne les acceptez pas du fond du cœur.

169 Les accepter, ce n’est pas dire : «Oui, Père Éternel.»

170 mais c’est de les consommer et de produire, c’est de produire.

171 Votre oui, c’est votre action. Votre oui, c’est le geste que vous posez.

172 Voici le oui qui est un oui : c’est ce que vous produisez.

173 Si vous me dites en votre cœur : oui, Seigneur, je vais le faire, ce n’est pas suffisant, ce n’est pas ce que j’attends de vous.

174 Faites-le, voilà votre réponse.

175 Ne dites pas oui en votre cœur et ne dites pas : «Mais il me demande trop.»

176 Non, je ne te demande pas trop.

177 Je ne te demande pas ce que tu ne possèdes pas, et tu sais ce que tu possèdes; et moi, je le sais encore mieux que toi.

178 Je connais tout, et même ce que tu crois ne pas posséder.

179 Moi, je sais ce que tu possèdes.

180 Moi, je n’oublie rien, rien, rien de ta vie.

181 Toi, tu peux oublier; moi, je n’oublie jamais;

182 mais je ne te demande pas ce que tu n’as pas, je suis fidèle à ma Parole.

183 Va et que ton oui soit le oui que je souhaite, dit l’Éternel,

184 et j’aurai beaucoup de joie de reconnaître et de voir ton obéissance.

185 Ce n’est pas un excès de zèle que je te demande, contrairement à ce que certains peuvent penser

186 que je ne me plais qu’à de grands sacrifices de quelques-uns d’ici.

187 Non ces gens-là, j’éprouve une grande joie et je les multiplierai

188 selon la confiance qu’il me font et selon leur abondance;

189 mais toi, je te demande de m’obéir seulement et j’aurai une aussi grande joie,

190 et j’aurai une grande joie; car ma joie, ce n’est pas de voir un de mes fils exceller pour moi dans un zèle;

191 oui, j’en éprouve une grande joie,

192 mais j’ai une joie encore plus grande, c’est que aucun de vous ne périsse.

193 Ça c’est une plus grande joie. Je n’ai pas de favoris ici.

194 Je n’ai pas de favoris, mais je ne veux pas perdre aucun d’entre vous.

195 Mon cœur s’attriste de voir que vous ne posez pas ces gestes.

196 Faites ce que je vous demande. Soyez parfaits comme je vous le demande.

197 Élevez-vous les uns, les autres, et j’aurai une grande joie, dit l’Éternel, une grande joie.

198 Ma joie parfaite en mon Fils Jésus est qu’aucun de vous ne périsse;

199 voilà ma grande, ma plus grande joie.

200 Je vous ai tout donné en mon Fils Jésus, tout; vous n’avez pas besoin d’être dans la défaite.

201 Soyez mes imitateurs en Jésus-Christ. Soyez les imitateurs de ma Parole.

202 Vous avez compris ce que je vous ai dit.

203 Si vous avez compris, allez-y : vous comprenez aujourd’hui c’est quoi que d’être un fils.

204 Un fils, ce n’est pas un religieux. Un fils, ce n’est pas une personne assise dans ces bancs-ci.

205 Un fils, ce n’est pas une personne qui espère aller un jour me rencontrer.

206 Un fils, un fils, c’est un pratiquant, c’est une flamme vivante,

207 c’est celui qui marche, qui produit, qui porte ses fruits.

208 Il faut me vivre à chaque instant.

209 Il faut être enivré de ma Parole, de mon Esprit, et porter ses fruits quotidiennement.

210 Soyez les imitateurs de mes prophètes, de Paul, de Tite, de Daniel, de Jérémie.

211 Soyez les imitateurs de Christ.

212 Je vous parle avec de bons conseils. Je vous parle comme un père à ses fils.

213 Je vous parle parce que vous avez de besoin que je vous parle.

214 Je vous châtie parce que vous avez besoin d’être châtiés.

215 Je vous émonde parce que vous avez besoin d’être émondés.

216 Je ne vous ai jamais abandonnés, ne vous sentez pas abandonnés. Réjouissez-vous, dit l’Éternel.

217 Faites-moi une danse nouvelle. Chantez-moi une nouvelle chanson. Témoignez à de nouvelles âmes.

218 Changez votre itinéraire :

219 N’allez plus aux mêmes endroits. Changez d’endroits. Allez prêcher à d’autres places.

220 Ne soyez pas dans la routine avec moi : je ne suis pas un Dieu de routine.

221 Ah, si vous saviez, si vous saviez, si vous saviez aller chercher tout ce que j’ai pour vous.

222 Ah, si vous saviez aller chercher ces promesses.

223 Je vous parle aujourd’hui, mais quand vous serez rendus chez vous ce soir,

224 demain, lundi, mardi, chaque jour que j’ai créé,

225 vous devriez être aussi proches que je vous parle présentement, vous devriez toujours être aussi proches de moi;

226 et si vous n’y arrivez pas,

227 changez complètement votre vie, recommencez, changez tout, tout, tout, mais ne me perdez pas.

228 Si votre train de vie, si votre vie entière vous empêche

229 d’avoir votre pensée sur moi dans votre travail, dans vos activités, chez vous,

230 changez complètement votre vie, mais ne m’abandonnez pas.

231 Et si vous avez juste une réunion ou deux par semaine à me consacrer,

232 c’est que vous m’avez déjà abandonné.

233 Vous devez me servir jour et nuit, quotidiennement.

234 Et vous pensez que c’est trop difficile?

235 Si vous pensez que c’est difficile, c’est que vous n’êtes pas encore nés de nouveau.

236 Si vous pensez que c’est trop difficile,

237 allez en avant et ne regardez pas votre frère et votre sœur,

238 puis demandez-moi.

239 Demandez-moi la force de vous donner cette conviction de ma Parole,

240 de vivre entièrement comme je m’attends à ce que vous viviez.

241 Fortifiez-vous, prenez courage; car jamais, au grand jamais, je ne vous demanderai ce que vous ne pouvez pas accomplir pour moi;

242 car je sais de quoi vous êtes faits, c’est ma main qui a tout fait,

243 et jamais, jamais, je ne vous demanderai au-delà de vos forces;

244 mais ayez donc confiance et humiliez-vous devant moi.

245 Priez les uns pour les autres. Priez pour un frère. Priez pour une sœur.

246 Oui, il y a un temps pour chaque chose.

247 Pour se réjouir, il y a un temps.

248 Il y a un temps pour être émondé. Il y a un temps pour porter du fruit.

249 Il y a un temps pour semer. Il y a un temps pour manger la récolte.

250 Il y a un temps pour pleurer. Il y a un temps pour rire, pour aimer.

251 Il y a un temps pour mourir, pour se reposer. Et il y aura un temps pour que vous soyez glorifiés.

252 C’est moi qui ai établi les temps, les jours, les saisons.

253 Tout ce que je vous demande, c’est d’obéir, de vous consacrer et de porter le fruit que je vous demande à chacun d’entre vous.

254 Arrêtez de vous battre contre mon Esprit, ne vous battez plus; ce n’est pas le diable qui vous parle, c’est mon Esprit.

255 Vous combattez le mauvais esprit. Vous écoutez le diable. Vous croyez que c’est l’Esprit de Dieu qui vous parle.

256 Vous savez pourquoi vous êtes dans un problème semblable? Parce que vous n’avez pas assez de mon Esprit en vous.

257 Vous n’avez pas assez de Parole de discernement.

258 Vous croyez que ce que vous avez mangé l’année dernière

259 peut vous nourrir, peut encore vous donner ces forces aujourd’hui.

260 Il faut que vous rentriez dans ma Parole afin de discerner les esprits;

261 et puis, par l’obéissance,

262 vous allez être fortifiés, vous allez être fortifiés, vous allez être fortifiés.©

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s