Le chemin serré, resserré – Prophétie de Dieu – Extrait de «La Sainte Bible se continue» publiée par GROY


bug-1962813_640

Le chemin serré, resserré

Prophétie de Dieu
prononcée dans l’assemblée
des saints de Dieu

Enregistrée le 13 juin 1993 à 13 h 30
Montréal (Québec) CANADA
Durée : 5 min 19 s
Enregistrements : MTM0358CT et AAM0020CT

Enregistrements, transcription, édition,
traduction en langue anglaise et publication par
Guylaine Roy (GROY) © 1993 et 2017

____________

(Se laisser mouler.)

2 Ainsi parle l’Éternel, ton Dieu : Toi, mon fils et ma fille,

Oui, écoute cette prophétie, mon fils et ma fille, ce soir, dit l’Éternel, ton Dieu.

Ce chemin que j’ai placé devant toi, ce chemin qui est devant toi depuis le jour que je t’ai appelé,

ce chemin qui est devant toi, qui est serré, qui est resserré, qui est étroit,

oui mon fils, oui ma fille, tu trouves ce chemin très serré, oui tu trouves ce chemin très, très resserré,

tu trouves ce chemin très sévère, tu trouves ce chemin très étroit.

Oui mon fils et ma fille, mon chemin, il est étroit.

Oui, plus tu avances, plus tu vois que le chemin, il est étroit et qu’il n’est pas fait

10 pour ceux qui ne veulent pas s’appliquer à ce que je dis, à ma Parole que je déclare, dit l’Éternel. 

11 Oui mon fils et ma fille,

12 toi que j’ai appelé, toi que j’ai été cherché, toi que tu étais dans cette boue, 

13 dans cette boue!

14 toi qui étais à crier depuis tant de temps après moi, dit l’Éternel,

15 voilà, tu es dans ma maison, tu es dans ma volonté, tu es dans mon endroit, dit l’Éternel, ton Dieu.

16 Ce soir, fais et fais et laisse-toi faire : laisse-moi te mouler, laisse-moi te mouler.

17 Il y en a tellement qui n’ont pas voulu être moulés dans ce chemin étroit et dans ce chemin serré,

18 ce chemin que toi-même tu trouves serré, ce chemin que toi-même tu trouves que c’est très serré.

19 C’est ce que tu vois, mon fils et ma fille, ce soir, mais c’est le chemin du bonheur, c’est le chemin de la perfection. 

20 C’est le chemin

21 où il n’y a personne d’autre qui peut marcher sur ce chemin que mon fils.

22 Il n’y a pas d’autres personnes qui peuvent marcher sur ce chemin, que ma fille, dit l’Éternel. 

23 Il n’y en a pas d’autres.

24 Les autres, ils ne veulent pas :

25 ils trouvent que le chemin est trop dur, ils trouvent que ma volonté est trop dure;

26 mais vois, vois-toi heureux, vois-toi heureuse.

27 Regarde-toi comment tu es béni.

28 Regarde les autres autour de toi, ils sont tous en défaillance, ils sont tous à trébucher, ils sont tous à se lamenter, ils sont tous à se pervertir.

29 Regarde-toi ce soir, regarde-toi, mon fils et ma fille, ce soir.

30 Regarde tes mains, comment elles sont bénies.

31 Regarde-toi comment tu es et je vais te demander encore beaucoup plus à partir de ce soir.

32 Oui, je vais te demander encore beaucoup plus, dit l’Éternel, ton Dieu.

33 Plus tu entends, plus tu entends ma volonté, plus tu lis,

34 plus tu vois, hein, tu vois que, voilà : ta volonté ne peut pas être servie dans la mienne.

35 Tu vois que ta propre volonté, ton propre jugement, hein, de cette Terre, de ta chair,

36 ne peut pas être dans mon jugement, ne peut pas être dans ma pensée.

37 Liquide ta pensée. Liquide ton jugement. Prends le mien et tu seras heureux, tu seras heureuse :

38 tu vas accomplir quelque chose de bien;

39 tu vas pouvoir doubler et quadrupler tes talents que je t’ai donnés,

40 arriver devant moi avec un bagage que tu vas me plaire comme tu me plais chaque jour que je veux que tu me plaises.

41 Chaque jour, je veux que tu me sois agréable chaque jour;

42 c’est pour ça que je t’ai appelé, c’est pour ça que je t’ai lavé, c’est pour ça que je t’ai purifié.

43 Ceux qui ne veulent pas que je les lave, ceux qui ne veulent pas que je les purifie,

44 voilà, ils sont retournés dans leur chemin large et spacieux, dans un chemin qui les mène dans la perdition;

45 dans un chemin que je vais leur mettre des embûches, qu’ils vont trébucher;

46 dans des chemins que moi-même, je vais faire qu’ils vont être détruits;

47 dans ces chemins, que moi-même, je vais faire qu’ils ne pourront pas vivre,

48 qu’ils ne pourront pas prendre cette pression que je vais mettre sur eux

49 parce que je les ai appelés pour être mes fils, je les ai appelées pour être mes filles,

50 et qu’elles ne veulent pas être mes filles, qu’ils ne veulent pas être mes fils,

51 comme il y en a déjà, je les ai fait disparaître de cette Terre;

52 ils sont déjà partis même de cette Terre parce que, j’ai été contre eux, dit l’Éternel, votre Dieu. 

53 Oui, j’ai été contre eux.

54 Ils n’ont pas voulu me servir, ils ne veulent pas me servir, voilà, je suis pour eux un ennemi, dit l’Éternel;

55 mais vous, vous ce soir,

56 je vous veux dans mon chemin, je vous veux dans mon chemin serré;

57 je vous veux me servir, je veux vous voir me servir, je veux vous voir me glorifier,

58 je veux vous voir comme des colonnes que je peux m’appuyer,

59 que je peux vous parler, que je peux être capable de vous atteindre, dit l’Éternel.

60 Il y en a que je ne suis plus capable d’atteindre. Il y en a que je ne suis plus capable d’atteindre.

61 Il y en a que je ne suis plus capable d’atteindre, que je ne suis plus capable de leur parler, dit l’Éternel;

62 mais vous ce soir, je veux vous parler, je veux m’entretenir avec vous.

63 Laissez-moi votre âme, laissez-moi votre corps, laissez-moi votre vie,

64 laissez-moi, hein, appartenez-moi, dit l’Éternel.

65 Ah, regardez d’où vous sortez et regardez-vous ce soir : j’ai fait de vous ma gloire, j’ai fait de vous ma louange,

66 j’ai fait de vous dans mon paradis avec mon Fils, le sujet, notre sujet de conversation.

67 Ah, ne m’enlevez pas cette gloire que j’ai, ne m’enlevez pas cette gloire, dit l’Éternel.

68 Oui mes fils, oui mes filles, c’est moi qui suis allé vous chercher et je veux vous garder.

69 Restez dans ma main, rentrez dans ma main, rentrez, restez sur mon chemin, oui, il est serré.

70 C’est pour ça que je vous ai mis sur ce chemin serré : vous ne pouvez pas faire ce que vous voulez, dit l’Éternel, votre Dieu.

71 Servez-moi, soyez-moi agréables, dit l’Éternel. Ah, alléluia.

72 Je veux continuer à parler de vous. Je veux continuer à avoir mon Fils sur vous.

73 Mon Fils n’est pas mort en vain. Ah, non, il n’est pas mort en vain, dit l’Éternel, votre Dieu.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s