Une offrande de sacrifice – Prophétie de Dieu – Extrait de «La Sainte Bible se continue» publiée par GROY


ache-1297598_640
Une offrande de sacrifice

Prophétie de Dieu
prononcée dans l’assemblée
des saints de Dieu

Enregistrée le 1er septembre 2001 à 19 h 37
Montréal (Québec) CANADA
Durée : 7 min 51 s          Enregistrement : ROY0012CT

Enregistrements originaux, transcription, édition,
traduction en langue anglaise et publication
par Guylaine Roy (GROY) © 2001 et 2016

________________________

1 C’est moi ce soir qui vous demande, mes fils et mes filles, de m’apportez une offrande.

_____________

2 Oh, mon oint! Mon oint! Mon oint!

3 N’ajoute rien à ce que tu as dit ce soir. Tu as demandé des offrandes, ne demande plus ce soir.

______________

4 C’est à moi de vous le demander. Je prends la relève, dit l’Éternel.

5 Apportez en avant mon offrande. C’est moi, votre Dieu ce soir, qui vous adresse la Parole!

6 Je n’ai pas d’intercesseur que mon prophète! Je n’utilise pas votre pasteur ce soir.

_____________

7 Prends du repos pasteur! Tu as assez insisté! C’est à moi de prendre la relève, dit l’Éternel.

_____________

8 Mes fils et mes filles ce soir,

9 Je vous demande de souffrir. Je vous demande une offrande qui va vous faire mal.

10 Ce soir, je veux que ça vous fasse mal, mes fils et mes filles.

11 Je veux que tous mes fils et mes filles ce soir, qui sont mes enfants, m’apportent une offrande.

12 Je ne veux pas une offrande comme… non, je veux pas le superflu ce soir.

13 Si vous pensez me donner ce que vous avez déjà résolu dans votre cœur de donner,

14 gardez-le, j’en veux pas; je n’en veux pas.

15 Je veux que vous souffriez ce soir pour moi, dit l’Éternel.

16 Oui, j’insiste mes fils, je veux voir votre amour ce soir. Je veux voir quel genre d’amour vous avez pour moi ce soir.

17 J’ai le droit, je suis votre Père et votre Dieu. Je vous ai choisis, souffrez avec moi.

18 Je souffre, moi, dit l’Éternel, et je ne vous le révèle pas. Je souffre! car cette Terre est corrompue.

19 Cette Terre me fait souffrir. Ma patience est à boutttt! Je n’ai que vous pour maintenir ma patience!

20 Il ne me reste que vous! sur la surface de la Terre. Je n’ai point d’autres justes! C’est vous mes élus!

21 Alors, ce soir je vous demande : «Ne pense pas en ton cœur.» Je le sais ce que tu penses mon fils ce soir.

22 Je te prends tout de suite, je te prends dans tes pensées.

23 Ce soir, dit l’Éternel, oui ta pensée est :

24 «Oui, mais la semaine prochaine, tu vas encore me demander la même chose.»

25 Eh bien, Satan, tu n’as pas d’emprise sur mes fils, ce soir;

26 car la semaine prochaine, je ne vis pas la semaine prochaine; je suis un Dieu qui te multiplie aujourd’hui.

27 Et si je te demande encore le jour qui viendra, sache que je ne parle point en vain :

28 quand je te demanderai, c’est que tu auras de quoi à me donner.

29 Alors, ne vit que pour aujourd’hui; car je ne suis pas un Dieu de demain.

30 Tes inquiétudes ne sont pas mes pensées, dit l’Éternel.

31 Je suis un Dieu qui veut te bénir et te remplir de ma plénitude. Alors, fais ce que je te dis mon fils ce soir, dit l’Éternel.

32 Ce soir, je ne veux pas que mon oint te répète et, te répète et, te répète;

33 car, souvent je ne lui demande même pas de répéter,

34 mais il m’aime et parce qu’il m’aime,

35 il te répète; et je suis d’accord, parce que je l’ai établi.

________________

36 Mes fils et mes filles ce soir,

37 Je vous demande une offrande de sacrifice qui vous fera mal ce soir,

38 afin que vous soyez dignes de mon Fils et, que je puisse vous bénir sans restriction, au centuple;

39 afin que j’ouvre les portes que vous m’avez demandées depuis tellement longtemps.

40 Beaucoup d’entre vous, mes prophètes m’ont demandé, mes enfants, mes bien-aimés, vous, mes fils et mes filles.

41 Vous tous, qui sommes ici présents, je vous ai réunis ce soir et je sais, je sais

42 ce que vous pouvez réunir ensemble, avant même que je ne vous le demande.

43 Loin de moi la pensée que tous mes besoins seront comblés par vos offrandes,

44 loin de moi cette pensée; car quand bien même que vous vendiez tout ce que vous possédez,

45 cela ne serait même pas suffisant, mes fils et mes filles;

46 car je sais à quel point vous m’avez éprouvé dans le passé; et à quel point vous m’avez aimé! à quel point vous m’aimez!

47 Mais, mes fils ce soir, je vous demande encore de donner là où ça fait mal, je le sais.

48 Je le sais, car je suis votre Dieu qui sonde vos reins, vos pensées.

49 Laissez-moi! la liberté de vous bénir au-delà de toute espérance ce soir, mes fils et mes filles.

50 Ne me mettez aucune barrière : pensez juste à mon Fils quand je l’ai envoyé sur la croix.

51 Je ne vous demande pas de souffrir dans votre chair, mais je vous demande de souffrir à la croix dans vos offrandes.

52 Les souffrances que je vous demande, elles font mal; mais elles ne feront pas mal à votre chair.

53 Elles ne feront pas mal à votre chair.

54 Ah, si vous pensez avec votre tête, à la logique de ce que je vous demande ce soir,

55 mes offrandes ne seront pas satisfaisantes.

56 Si vous pensez avec votre cerveau, si vous me donnez une offrande avec votre pensée, qui est sainte!

57 je vous le dis, elle n’est pas diabolique, elle est pure;

58 mais si vous pensez par ici, je n’aurai pas grand-chose, mes fils et mes filles;

59 car je connais votre richesse; je sais à quel point vous êtes rendus, certains d’entre vous, à bout;

60 mais si vous y allez avec l’Esprit que j’ai mis en vous,

61 si vous écoutez la voix que je place en vous là,

62 en plein milieu de vos reins, là, en le cœur! que je vous ai donné, là,

63 vous allez me faire une offrande satisfaisante.

_______________

64 Mes fils et mes filles ce soir,

65 Si vous pensez par le coeur que je vous ai donné, si ça vous fait mal en la donnant, c’est que ça vient de moi.

66 Si elle ne vous fait pas mal, vous n’avez pas bien compris.

2 commentaires

  1. L’écriture est un bon moyen de raviver de vieux souvenirs. Je trouve les textes en général très variés et très puissants. Ça m’impressionne au plus haut point aussi de voir comment les années passent et les prophètes ne sont pas tous les mêmes, mais chaque message qu’importe qui était le prophète en confirme un autre message d’un autre prophète, et ce, même avec plus de 20 ans de décalage entre deux messages. Dieu est grand et digne de louange! Je suis fière de représenter une telle grandeur en publiant ses paroles, sa Parole!!!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s