La manne – Exhortation inspirée par l’Esprit de Dieu – Extrait de «La Sainte Bible se continue» publiée par GROY


old-2079_640La manne

Exhortation inspirée par l’Esprit de Dieu
prononcée dans l’assemblée
des saints de Dieu

Enregistrée le 2 octobre 2010 à 21 h 27
Montréal (Québec) CANADA
Durée : 10 min 0 s ROY0240R4P

Enregistrements originaux, transcription, édition,
traduction en langue anglaise et publication
par Guylaine Roy (GROY) © 2010 et 2015

________________________

1 L’Éternel a déclaré dans sa…
2 –Malachie 1, 2, 3 et 4 parlent d’offrandes– pas seulement que 3 que Dieu a déclaré que :

3 «Ils me sont agréables ceux-là. Ils ne me fatiguent pas par leurs paroles.

4 Certains, ils me fatiguent par leurs paroles : ‘Pourquoi le juste? Pourquoi, pourquoi ils s’en vont, puis ils prospèrent encore?’»

5 Ce n’est pas de la prospérité ça!

6 Certains fatiguent l’Éternel par leurs paroles, mais nous, on ne fatigue pas l’Éternel par nos paroles.

7 On craint l’Éternel, notre Dieu, puis on le sert l’Éternel avec foi, avec persévérance, puis on aime notre Dieu.

8 L’Éternel était attentif et puis il a écouté et puis l’Éternel écoute encore, puis il est toujours attentif.

9 Notre Dieu, il entend, puis il se penche, puis il écoute.

10 Il est comme quand la Parole dit dans Proverbes 4 : «Mon fils, sois attentif.»

11 Même Dieu, lui-même, il ne nous demande même pas ce qu’il ne fait pas, il le fait :

12 Il est attentif à la prière des justes, puis notre prière est efficace, puis il ne laisse pas tomber à terre aucune de nos paroles.

13 Puis le diable essaie de nous… il nous fait accroire qu’on prie en vain, puis qu’on jeûne en vain,

14 puis qu’on donne en vain, puis qu’on croit en vain, puis il essaie de nous ralentir;

15 mais on ne croit pas au diable, on croit à ce qui est écrit, puis on croit seulement à ce qui est écrit.

16 Notre Dieu, il ne parle pas en vain. Les prophéties ne sortent pas en vain.

17 La parole de Dieu n’a pas été écrite en vain.

18 Il n’y a pas aucune parole de l’Écriture qui a été écrite en vain.

19 Toute Parole a été écrite pour notre instruction afin qu’on avance avec notre Dieu et puis qu’on marche avec lui

20 avec l’épée et l’armure pour se défendre contre les traits enflammés du malin, puis avancer,

21 puis afin qu’on la voit la bénédiction. On va la voir la bénédiction nous qui demeurons fermes, puis qu’on demeure fermes,

22 puis qu’on demeure fermes sans broncher,

23 puis qu’on souffre avec Christ, puis qu’on souffre pour le ministère

24 parce qu’on est des ouvriers avec Dieu. Tout ouvrier mérite son salaire.

25 L’ouvrier d’iniquité va recevoir sa récompense qu’il mérite pour son travail d’impie, puis d’iniquité;

26 mais nous qui sommes ouvriers avec Dieu, puis qu’on ne se lasse pas de souffrir,

27 –Oui, on gémit en nous-mêmes, on a des peines, puis c’est avec peine qu’on arrive à se sauver, puis on se sauve avec peine.–

28 mais notre Dieu entend nos peines, nos prières, nos pleurs, nos gémissements, même nos grincements de dents pour le servir.

29 Il est attentif à tout ce que notre âme peut grincer à vouloir le servir, puis il n’en laisse pas tomber à terre aucune de nos paroles;

30 puis il n’y a aucune, aucune, aucune, aucune distance assez large, assez longue, assez haute, puis assez profonde

31 pour nous séparer de l’amour de Dieu, puis des paroles de ses prophéties qui vont prendre place.

32 Certainement, elles vont s’accomplir, puis elles vont s’accomplir, puis ça arrive à grands pas.

33 Ah, nous qui persévérons, merci, Père Éternel, qu’on persévère, puis qu’on persévère.

34 On ne souffre pas en vain. Notre salaire, notre salaire, on le mérite. Tout ouvrier mérite son salaire,

35 puis on va l’avoir, notre salaire, selon ses promesses, selon notre foi.

36 Pour récompense, le salaire nous est promis. Pour récompense de notre foi : la vie éternelle!

37 C’est plus que toute bénédiction terrestre, charnelle de ce monde qu’on peut vouloir servir Dieu avec.

38 La seule raison pourquoi on pleure, puis qu’on grince des dents, puis qu’on a de la peine, puis qu’on bûche,

39 puis qu’on persévère, puis qu’on souffre, puis qu’on souffre avec Christ,

40 c’est parce qu’on a en vue la cité d’En-Haut où les anges vont se prosterner devant nous,

41 puis on va l’avoir notre salaire, puis les choses grandes.

42 Les plus grandes, les plus précieuses promesses nous attendent.

43 Si on donne notre vie en bas, si on perd notre vie en bas, on va la retrouver En-Haut;

44 mais si on garde notre vie, si on veut conserver notre vie en bas, on va la perdre En-Haut.

45 Cet héritage, ce bel héritage, tu le perdras par ta faute.

46 On va le perdre par nous autres mêmes cet héritage-là

47 à ne pas se revêtir, à ne pas faire attention, comme il est écrit dans Osée : à rejeter la connaissance,

48 à rejeter même les réunions qui nous apportent la connaissance,

49 que le oint de l’Éternel se tient avec les paroles de l’Éternel à la bouche et au coeur.

50 L’Éternel nous invite à son festin à toutes les fins de semaine afin de nous nourrir

51 parce que l’Éternel prend plaisir à nous nourrir afin qu’on s’en aille nourris, rassasiés, comme il a été témoigné à soir, de la manne, de la manne.

52 Certains dans leur coeur conçoivent que : «C’est tout ce qu’on entend parler, c’est tout ce qu’on voit :

53 De la manne, de la manne, puis de la manne! la Bible, la Bible, la Bible!»

54 Ben, c’est tout ce qu’il y a! pour récompense, pour force, pour puissance afin d’être bien armé,

55 puis d’être capable de résister aux ruses du diable qui veut nous emmener.

56 Il veut nous garder dans son filet, mais il faut s’humilier, puis s’humilier

57 afin de devenir si petit, –petit oiseau qui peut passer au travers du filet,  des trous de l’oiseleur,–

58 puis marcher avec notre Dieu, afin de toucher notre récompense.

59 Même si on goûte aujourd’hui, puis qu’on voit que le Seigneur est bon sur la terre,

60 ses promesses sont oui oui, puis nous déclarons le Amen, comme notre frère a témoigné.

61 C’est le Amen vivant et véritable aujourd’hui ou d’autres jours, peu importe.

62 Ce soir, notre frère a témoigné, c’est le Amen, c’est un Amen qui se déclare, c’est un Amen qui se déclare.

63 C’est un Amen à chaque fois que les brebis de notre Dieu, mes brebis, les brebis, mes frères, mes soeurs,

64 se lèvent pour témoigner de la bonté de Dieu, de ce que Dieu est fidèle et juste pour accomplir sa Parole.

65 C’est le Amen qui est déclaré par nous. C’est un Amen vivant.

66 Nous sommes des pierres vivantes, rejetées par les hommes, mais choisies et précieuses par Dieu, pour Dieu,

67 un sacrifice pour Dieu, des sacrifices vivants! vivants! vivants! vivants! pour Dieu! pour Dieu! pour Dieu!

68 des ouvriers avec Dieu afin d’hériter des plus grandes et des plus précieuses promesses

69 et de ne pas regarder à la chair qui dépérit.

70 Comme Paul s’est regardé dans le miroir un jour, puis il a dit :

71 «Ouen, l’homme extérieur se détruit; mais l’homme intérieur se régénère de jour en jour.»

72 à condition qu’on demeure plantés dans la Parole afin d’être constamment régénérés pour avoir de la puissance

73 pour avancer dans les ténèbres, puis dans les pièges du diable, puis de passer au travers avec notre Dieu,

74 pour arriver finalement à la cité promise, à la nouvelle Jérusalem, à la Jérusalem d’En-Haut

75 que notre Dieu a promise à ceux qui l’aiment.

76 Et vous verrez de nouveau la différence entre celui qui le sert et celui qui ne sert pas Dieu,

77 comme sur la Terre nous le voyons, nous l’avons vu, nous le verrons encore

78 la différence entre celui qui sert l’Éternel et celui qui ne le sert pas.

79 Vous le verrez de vos yeux et certains n’en mangeront pas;

80 car plusieurs, même dans le désert, furent désagréables à l’Éternel au point qu’ils périrent dans le désert.

81 Plusieurs d’entre vous sont morts parce qu’on ne se nourrit pas de la Parole, de la manne.

82 «De la manne! De la manne! Nos yeux ne voient que de la manne!»

83 Cesseras-tu? quand cesseras-tu de te plaindre? «De la manne! De la manne! De la manne!»

84 C’est pour notre bien que Dieu nous nourrit. Il nous appelle à son festin à chaque fin de semaine : trois réunions.

85 À chaque fois que l’Éternel sonne de la trompette en nous dès notre réveil à tous les jours, c’est le réveil spirituel afin qu’on vienne manger à sa table.

86 À la table du roi dans le temps de Mardochée, Haman, le mauvais homme, se réjouissait,

87 puis il disait à tout le monde alentours de lui : «Je suis le seul invité au festin du roi. Hein.»

88 Nous, nous glorifions-nous ainsi de notre maison où l’Éternel, notre Roi, le Roi des rois, ce si grand Dieu, nous appelle à son festin?

89 Comment négliger un si grand appel de l’Éternel, notre Dieu, à venir dans cette maison, dans sa maison où il a lui-même

90 ordonné, élu et établi prophètes, pasteurs, docteurs, apôtres,

91 pour le perfectionnement des saints dans cette maison en vue de l’oeuvre du ministère?

92 Ah, béni soit ton nom, ah, de le voir s’accomplir de le voir s’accomplir : on va le voir de nos yeux.

93 Il faut qu’il n’y ait personne dans ce bateau comme dans le bateau de Paul qui ne veuille se nourrir.

94 Il est nécessaire pour votre salut, a dit Paul à son équipage, dit l’Éternel à son peuple,

95 il est nécessaire, il est nécessaire pour votre salut que vous preniez de la nourriture

96 afin de faire partie de ceux qui vont démontrer la différence entre celui qui sert notre Dieu et celui qui ne le sert pas.

97 Les témoignages, les réunions par celui qui a des oreilles pour entendre, des yeux pour voir, un esprit pour comprendre,

98 peut voir que la main de l’Éternel, notre Dieu, est à l’oeuvre, même si elle n’a jamais cessé de l’être;

99 mais nous l’avons en preuve devant nos yeux à ceux qui ont les yeux allumés de l’Esprit, l’esprit ouvert

100 asservant l’esprit à entendre, à être attentif aux paroles, puis à ce qui se passe dans cette église, dans l’église de notre Dieu.

101 Ah, puis l’Éternel a commencé d’agir, puis il a déjà tout préparé, puis ce n’est rien;

102 mais il faut se tenir debout, il faut se serrer ensemble comme dans le temps de l’apôtre Paul

103 afin que personne de notre équipage ne se perde;

104 mais que tous, on demeure ensemble d’un même accord, d’un même coeur,

105 avec un même but, le but céleste de la vocation céleste,

106 de souffrir ensemble pour ce ministère afin que personne ne se perde

107 selon le désir de Jésus-Christ; car Jésus a regardé son Père dans les cieux, puis il a dit :

108 «Il n’y a personne qui s’est perdu sauf celui qui était choisi à se perdre.»

109 Ah, la volonté de Dieu, c’était lui, le traître!

110 comme dans le temps de Haman, c’était le traître qui voulait du mal aux Juifs.

111 Ah, merci Jésus, merci Jésus de se tenir debout à souffrir avec notre Dieu.

112 On va en voir des belles! On va en voir des belles! Ah, on n’a pas fini d’en jouir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s