Son combat: mon combat – Louanges à Dieu – Extrait de «La Sainte Bible se continue» publiée par GROY


dragon-238931_640

Son combat : mon combat

Louanges à Dieu
prononcées dans l’assemblée
des saints de Dieu

Enregistrée le 8 novembre 2014 à 19 h 36
Montréal (Québec) CANADA
Durée : 11 min 14 s        Enregistrement : ROY0346R4P

Enregistrements, transcription, édition,
traduction en langue anglaise et publication
par Guylaine Roy (GROY) © 2014 et 2016

________________________

1 Alléluia! Merci Père Éternel, on ne cherche plus, on a tout trouvé.

2 On a trouvé le trésor autant que tu nous as trouvés comme de l’or.

3 On a trouvé la Perle, on a trouvé Christ, puis on ne s’embarrasse pas des choses de la vie.

4 On ne s’embarrasse pas des choses de la vie afin de plaire à celui qui nous a envoyés dans son combat.

5 Il est devenu mon combat.

6 Oh, gloire à Jésus, son combat est devenu le mien, son joug est devenu le mien, son fardeau est devenu le mien.

7 Oh, quel Dieu! engagé à combattre son ennemi

8 cet ennemi qui est devenu mon adversaire qui était mon père sans le savoir.

9 Alléluia! Qu’il est bon d’avoir changé de père,

10 alléluia! de ne plus avoir des ennemis avec deux pattes puis, deux bras avec des couteaux,

11 mais des ennemis pas de pattes, puis pas de bras, mais avec une grande gueule,

12 une langue sale, une grande langue, de dragon fourchue qui crache le feu, puis l’eau

13 le dragon de l’Apocalypse qui a envoyé sa mer pour ramener à lui

14 la femme que Dieu avait élue afin d’aller dans le désert

15 mais son pouvoir n’a pas eu de réussite sur le pouvoir de notre Père

16 puisque Dieu veut la voir dans la désert, elle va se rendre dans le désert

17 même si le dragon crache du feu, crache de l’eau ou crache ce qu’il voudra.

18 Vive l’Éternel qui nous a bénis de sa protection.

19 Alléluia! Ah, nous qui sommes les joyaux de sa couronne, les perles précieuses,

20 les pierres précieuses, vivantes, honorées de Dieu, chéries de Dieu, frottées de Dieu, alléluia,

21 parce que Dieu, il nous polit, il nous polit, puis il nous polit, il nous polit,

22 il nous frotte, il nous frappe, il nous polit, il nous polit, ah, à chaque instant

23 afin qu’on soit vraiment étincelants sur le bout de la pointe,

24 de ses pointes de couronne sur sa tête, la fierté de Dieu.

25 Nous sommes ses trophées. Rend-nous, Père, à prêcher ici, qu’on ramasse tes trophées;

26 et nous, nous sommes les trophées de notre Dieu, puis notre Dieu nous démontre.

27 Il nous démontre devant l’ennemi : «Regarde mes trophées.»

28 Ah, Jésus n’est pas mort pour rien. T’as vu lui, tu as entendu elle,

29 t’as vu elle aller, tu as entendu lui, tu vois mon ministère,

30 tu vois mes enfants, tu vois ça, ils sont comme des fourmis, alléluia, à travailler pour ma gloire parce que j’ai exposé les ténèbres.

31 Par la mort de Jésus au Calvaire, les ténèbres ont été exposés.

32 Le bois a été fendu en deux

33 d’en bas en haut, de haut à en bas, du milieu à en haut,

34 peu importe, il a été fendu afin de donner accès au Père et dans les lieux très-saints

35 au peuple, à certains hommes.

36 Le roi même n’avait pas le droit de se ramasser là,

37 mais aujourd’hui en Christ on a le droit, on a accès auprès du Père, alléluia, dans les lieux très-saints.

38 Oh, merci Père Éternel, de nous avoir donné cette pleine assurance,

39 ah, qu’on peut, oui Père Éternel, s’approcher de Dieu, supplier Dieu, demander à Dieu, demander au Père,

40 crier Père, crier au Père : «Père! Père! Père!» par l’esprit d’adoption

41 qui nous a été donné et qui a été placé dans nos cœurs.

42 Ah, Père Éternel, la lâcheté, la lâcheté, la lâcheté, la lâcheté,

43 la lâcheté d’écouter les esprits qui nous parlent :

44 «Ah, ça ne me tente pas, je reste chez nous.»

45 Eh bien, reste chez vous!

46 Ah, béni soit l’Éternel, notre Dieu, à toi la gloire, ô Père Éternel.

47 Ah, la chair est pesante. Les morts sont languissants pour le mal.

48 L’esprit est volatile, volage, les yeux sont troublés, les oreilles sont tourmentées;

49 ah, Père Éternel, mais la force nous vient de l’Éternel, notre Dieu.

50 Intelligent et sage est le fils et la brebis qui se tient dans la maison de Dieu

51 tous les jours qu’il y a des réunions et encore.

52 Intelligent et sage est la brebis de Dieu

53 qui ne se tient pas à l’écart pour se satisfaire de ce qui lui plaît, de ce qui plaît à sa chair, à la chair, à la chair,

54 mais qui s’assujettit lui-même, qui traite durement son corps pour l’emmener

55 de peines et de  misères avec le fardeau des esprits qui l’ankylose

56 pour venir te trouver finalement à la liberté et à la libéralité des enfants de Dieu, devant le trône de notre Père,

57 pour lui apporter nos fardeaux, pour lui apporter nos fardeaux, pour ouvrir nos gosiers et faire sonner nos cordes vocales

58 comme les cordes d’une harpe; car nous sommes la harpe de notre Dieu,

59 afin de lui enlever son irritation contre le peuple du dehors.

60 Un jour le prophète a été sollicité pour venir voir le peuple de Dieu,

61 regardant sur le dessus de la montagne :

62 «Tu vois les défauts qu’il a?»

63 —Non, l’Éternel ne voit point de défaut!

64 —Mais viens, on va aller le voir par l’autre bord de la montagne. Regarde par ce bord icitte, tu vois les défauts?

65 —Non, l’Éternel ne trouve aucun défaut!»

66 Ah, lâche le peuple de Dieu, Satan, puis de lui trouver des défauts, ce n’est pas ton problème, ce n’est pas tes affaires.

67 Ah, béni soit l’Éternel, on ne se trouve pas de défaut.

68 Ah, béni soit ton saint nom, ô Père Éternel, au nom de Jésus-Christ,

69 Merci Père. Merci Jésus. Merci Jésus.

70 Merci Jésus. Merci Jésus. Merci Jésus.

71 Ah, c’est pesant, c’est pesant, c’est pesant, ô Père Éternel,

72 l’âme, l’âme, l’âme, l’âme, l’âme, l’âme.

73 Les entrailles de tes enfants qui ont la sagesse et l’intelligence

74 de remplir leur lampe d’huile, qui ne sont plus à porter un fardeau dans les entrailles

75 que nous nous devons de t’apporter parce qu’on va fendre comme des outres qui sont remplies d’un mauvais vin.

76 On ne peut pas garder ça en-dedans, Père, parce que c’est amer et pesant

77 de voir, ô Père Éternel, que la popularité de mon Dieu, de notre Dieu, de l’Éternel, est ce qu’elle est.

78 Des sièges remplis d’excuses, remplis d’excuses et remplis d’excuses.

79 On a plein d’excuses, puis on l’a assise à notre place : «Tiens-toi là à ma place, puis représente-moi.»

80 Ah, l’Éternel connaît toute excuse sur chacun des bancs, puis c’est ce qui représente leur âme aujourd’hui.

81 Leur excuse sur leur banc est la représentation de leur âme.

82 Ah, béni soit l’Éternel, notre Dieu, qui se réjouit de sa petite, petite main de brebis,

83 qui aiment le pâturage de Dieu, qui aiment le festin de l’Éternel, qui exaltent l’Éternel,

84 qui hâtent la venue de l’Éternel, qui hâtent la vengeance de l’Éternel,

85 qui hâtent la prospérité de l’Éternel pour le servir et le servir et le servir

86 afin de finalement tourmenter le dragon et le serpent qui nous tourmentent à notre tour, à notre tour.

87 Ah, que le diable n’aime pas les offrandes! Que le diable n’aime pas la sainteté et la pureté!

88 Il n’aime pas les offrandes non plus. Ah, que le diable n’aime pas voir Dieu se faire servir dans son royaume!

89 «Tous ceux-là m’adorent et me servent, dit Satan, c’est mon royaume.

90 Ils m’appartiennent, ils font tout ce que je dis. Je suis leur prince.

91 Ces quelques-uns là, ils font ce que Dieu dit, ils n’aiment pas ça le serpent.»

92 Ah, béni soit ton nom, Père Éternel, de bénir Dieu dans le royaume de Satan.

93 Le diable ne nous aime pas, puis il n’aime pas ça.

94 Merci Père Éternel, à toi la gloire, pour la force, puis la puissance

95 que tu nous aies donné en Christ de louer l’Éternel dans le royaume de Satan.

96 Alléluia, alléluia! Merci Jésus de louer Dieu dans le royaume du diable,

97 de servir Dieu dans le royaume des serviteurs de Lucifer.

98 Merci Jésus. Merci Jésus. Merci Jésus.

99 Gloire à ton saint nom. Alléluia.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s