Loin du berceau de Lucifer – Prière et louanges à Dieu – Extrait de «La Sainte Bible se continue» publiée par GROY


cradle-770287_640

Loin du berceau de Lucifer

Prière et louanges à Dieu
prononcées dans l’assemblée
des saints de Dieu

Enregistrée le 11 janvier 2015 à 18 h 06
Montréal (Québec) CANADA
Durée : 1 h 12 min 57 s       Enregistrement : ROY0378R4P

Enregistrements, transcription, édition,
traduction en langue anglaise et publication
par Guylaine Roy (GROY) © 2015 et 2016

________________________

1 Ô Père, Père, Père! au nom de Jésus-Christ,

2 oui des richesses, l’or et l’argent, ah, en abondance,

3 afin que ta grâce vienne nous mettre à l’épreuve à placer de l’argent dans nos mains.

4 Oui éprouve-nous, Père! Éprouve-nous, mets de l’argent dans nos mains

5 et tu verras, ah, si nous allons te servir ou pas, oui Père; car tu nous as fait souffrir de la faim.

6 Ah, tu as emmené ton peuple dans le désert pour le faire souffrir de la faim,

7 afin de voir les dispositions de son cœur et non pas pour le faire mourir.

8 Ah, afin de voir les dispositions de son cœur et non pour le faire mourir, et non pour le faire mourir, Père!

9 Ah, la sagesse infiniment variée de Dieu de tester le cœur d’Abraham! Ah, Abraham a sûrement dit :

10 «Je l’savais! Je l’savais! Je l’savais! Je l’savais! Je l’savais! Ah, que l’Éternel pourvoirais, je l’savais, je l’savais, je l’savais!»

11 Ah l’Éternel aussi, il le savait : «Ah, arrête Abraham, arrêêêêête!!! Retire ta main, ce n’est pas lui le sacrifice.

12 Ce n’est pas l’Agneau qu’il y a dans les branches. Mon Agneau s’en vient.

13 Ah, père de la foi, Abraham! Mon Agneau s’en vient.

14 Mon Agneau s’en vient : –Ce n’est pas un bélier pris dans les branches.– un Agneau donné en sacrifice!»

15 Ah, merci Abraham. Oui, l’Éternel a mis ainsi Abraham à l’épreuve,

16 afin de connaître l’amour qu’Abraham avait pour son Père;

17 et Abraham a été jusqu’à élever le couteau tout près de son coeur pour arracher les entrailles de son fils.

18 Dieu lui avait promis la bénédiction comme il nous a promis la richesse, la bénédiction, afin de le servir;

19 et l’Éternel nous met à l’épreuve, il nous a mis à l’épreuve, il nous met à l’épreuve, il nous a mis à l’épreuve.

20 Il nous a fait souffrir de disettes et de faims de toutes sortes, afin de connaître les dispositions de notre cœur.

21 Avec qui lequel il est, aujourd’hui et pour toujours, oui Père, et tu as vu notre cœur, et tu vois notre cœur.

22 Sonde-nous, Père! Mets-nous à l’épreuve : met de l’argent en abondance dans nos mains,

23 afin que ta grâce que tu nous fais vienne à surabonder dans les offrandes.

24 Ah, Père Éternel, mets-nous à l’épreuve. Éprouve-moi, éprouve-nous, éprouve ton peuple.

25 Plusieurs ont été éprouvés de mon Père, plusieurs ont été éprouvés de Dieu,

26 et ils sont tombés en amour avec les richesses; ils n’ont pas passé le test, ah, jusqu’à présent.

27 Ils se sont retirés en arrière. Ils m’ont tourné le dos.

28 Ah, ils sont retournés en arrière. Ils ont tourné le dos à l’Éternel.

29 Ils sont tombés en amour avec les richesses, au lieu d’avec celui qui donne la richesse.

30 Ils sont tombés en amour avec la prospérité.

31 Ah, ils ont servi et adoré la prospérité, ah, et la création de toutes sortes de voyages dans ce monde,

32 afin de rassasier leur regard impie et, impie et, impie.

33 Au lieu d’être dans la piété, on est dans l’impiété.

34 Au lieu de dépenser leur temps et argent dans la parole de Dieu, dans le ministère de l’Éternel,

35 à servir Dieu dans les offrandes, à travailler, à courir à droite, à gauche, pour trouver de l’argent,

36 pour servir Dieu dans les offrandes, afin que les âmes soient sauvées,

37 on parcourt la Terre comme le diable parcourt la Terre.

38 Il se promène sur la Terre, ah, avec des visions peu communes, avec toutes sortes de visions nocturnes, de ténèbres et de noirceur.

39 Ah, j’ose croire, Père, que tu es dans toute vision de tes enfants,

40 des personnes qui marchent dans les ténèbres et dans la vanité,

41 dans la prétention d’être béni à aller partout quand ce n’est pas les voies de Dieu.

42 Père, j’espère que c’est tes voies. Tes voies! Si on est dans ta voie, protège-nous,

43 puis si on est égarés loin de ta voie, ramène-nous dans ta voie.

44 Montre-nous le chemin, éclaire-nous de ta Lumière, afin que nous allions à la crèche de notre Maître,

45 éclairés par la Lumière divine de notre Père, la sainteté de sa Parole;

46 car tes rois-mages ont été éclairés de la même Lumière que Dieu nous a donné à suivre,

47 afin de se rendre à la crèche de leur Maître.

48 Oui Père, tu nous as donné une Lumière à suivre, l’Évangile de notre salut,

49 la Parole, la Lumière véritable qui est venue dans le monde,

50 la Parole, afin de la suivre pour arriver à la crèche de notre Maître,

51 l’Évangile de notre salut,

52 le ministère de la sainteté, de la justice, de la pureté et de la vérité,

53 de la maison du trésor, de la maison du potier, afin que des vases d’honneur soient formés et trouvés dignes,

54 afin d’être remplis de la parole de Dieu, afin d’être en honneur à Dieu, d’honorer Dieu

55 et d’être trouvés dans ce monde et par ce monde, devant les yeux de ce monde, comme on a trouvé Daniel.

56 Même les hommes et Dieu ont trouvé Daniel, Daniel a été trouvé devant eux, irréprochable :

57 «Je n’ai rien fait de mal devant toi, ô roi, ni devant mon Dieu.»

58 Comme Job, Job a dit : «Je ne suis coupable sur aucun de mes jours.»

59 Paul a dit dans Éphésiens : «Je ne me sens coupable de rien.» Daniel a confessé la même chose.

60 Ah, Père, Père, Père, Père, Père,

61 de ne pas être coupable de dépenser, ah, l’argent avec des prostituées.

62 Oui, la prostituée de ce monde, pas la chair qui sent, mais la prostituée de la vie de ce monde,

63 la Grande Babylone, la prostituée, avec sa vie de ténèbres et sa vie enracinée dans la religion diabolique,

64 appelée catholique, avec des racines catholiques, avec des racines d’amertume du catholique, disant :

65 «Ah, que Dieu est bon!» Puis : «Dieu est bon.» Puis : «Dieu est bon.»

66 Ô homme, qui que tu sois, ah, rentre en toi-même, fils de Dieu, fille de Dieu,

67 afin de considérer la bonté de Dieu et sa sévérité,

68 afin de ne pas tomber dans les pièges de l’ennemi,

69 puis de se trouver heureux et béni dans les pièges de l’ennemi,

70 de ne pas reconnaître le piège de l’ennemi, puis de se trouver dans le berceau, le berceau de Lucifer,

71 pour endormir les brebis, pour endormir et endormir et endormir son âme

72 comme il a endormi Samson par les attraits de cette femme prostituée dans la chair.

73 La grande Babylone et ses séductions et ses richesses, la grande prostituée est à séduire toute nation,

74 mais tu ne séduiras pas mes élus, les élus,

75 les élus qui se tiennent devant Dieu jour et nuit,

76 afin d’intercéder en faveur des saints et des autres,

77 premièrement, en faveur de la maison de Dieu ensuite, des autres, les animaux, les bêtes des champs.

78 Oui, intercédant en faveur de mes frères et sœurs, afin de ne pas se trouver avec un cœur d’animal,

79 de ne pas se retrouver dans la faim, dans le champ de nourriture qui n’est pas de Dieu,

80 qui n’est pas le pâturage de Dieu, qui n’est pas le pâturage de l’Éternel,

81 mais qui est le pâturage des bêtes, avec les mêmes bêtes dehors.

82 ô Père Éternel, 

83 de se trouver dans le bon pâturage, le pâturage des brebis,

84 et non dans le pâturage des bœufs, des bêtes des champs, mais de la brebis de Dieu,

85 afin d’être nourris et rassasiés du lait de tes consolations et de la vérité de la vie, de l’Esprit de notre Père

86 et non de faux esprits, de toutes sortes d’esprits, de prostitution, de prostitués,

87 d’infidélités de la grande abomination de la grande Babylone,

88 ou encore de la femme prostituée, de la femme de ce monde, avec ses paroles dangereuses,

89 prononcées avec sa langue plus onctueuse que le miel, mais dans son cœur se trouve la guerre,

90 afin d’assujettir mes fils, afin d’assujettir mes filles de Dieu, 

91 afin d’assujettir et, d’assujettir et, d’assujettir par ses rituels mondains,

92 par le manger et le boire, de se réjouir et de boire à Dieu : «Mon âme se réjouit. Je mange. Je bois.»

93 On ne pense pas à Dieu, à ce qui va arriver demain.

94 On est aveugles, sans intelligence. On ne voit pas de loin, on voit seulement de proche :

95 la convoitise, les richesses,

96 puis, les solutions de ce monde, qui nous emmènent dans la convoitise à convoiter,

97 puis à convoiter les richesses du méchant, à convoiter l’or et l’argent des impies, à convoiter la séduction de leur vie de liberté passagère.

98 Nous qui sommes prisonniers dans les chaînes de l’Évangile, prisonniers de Christ,

99 oui, à ne pas convoiter ce que la grande Babylone est à offrir, afin d’endormir le peuple de Dieu,

100 afin de l’endormir par les flatteries, puis, par les flatteries disant que c’est beau en dehors du salut,

101 afin de l’endormir, oui, par les flatteries

102 afin de lui enlever sa force après l’avoir lié à toutes sortes de flatteries

103 pour le garder esclave au monde et aux choses de ce monde de la grande Babylone,

104 et puis de lui crever les yeux et puis tu ne vois plus rien, tu ne vois plus rien,

105 tu ne vois plus ton salut, tu ne reconnais plus la crèche de ton Maître.

106 La lumière de l’Éternel ne peut plus t’emmener à la crèche de ton Maître;

107 car tu es devenu aveugle parce que le diable et sa grande nation,

108 le diable et sa religion, les esprits de méchants, de prostitués de Babylone,

109 te ramènent à leurs séductions de richesses et de péchés et de libertés de toutes sortes, de convoitises.

110 Ô Père Éternel,

111 il a ensorcelé les brebis,

112 ensorcelées, à croire, ah, que nous, on n’a pas de richesses, nous autres.

113 C’est nous les riches!

114 Ah, nous sommes regardés comme pauvres, mais nous en enrichissons plusieurs.

115 On est regardés comme n’ayant rien, mais on possède tout.

116 Tout est à nous : la mort, la vie, Paul, Christ, Pierre, Jacques, Jean, Jésus, Dieu, le Saint-Esprit,

117 les anges, la vie à venir, les plus grandes et précieuses promesses, les pères, mères, frères, sœurs, sur la Terre.

118 Ah, qu’il est bon d’être flattés par Dieu, nourris du miel du Père

119 et non du miel qui sort de la grande Babylone, du miel qui sort des séductions du péché,

120 de la séduction des esprits menteurs qui font regarder le fils de Dieu,

121 le champ du pervers, le champ du boeuf comme étant un beau champ.

122 Autant qu’il a séduit l’esprit de Ève, qu’il a séduit l’esprit d’Adam, ah, par ce serpent langoureux, vicieux et méchant,

123 afin de séduire l’esprit : «Regarde comme c’est beau.» «Regarde comme ça a l’air bon.» «Regarde.» «Regarde.» et «Regarde.» et «Regarde.»

124 comme il a voulu placé les yeux de Jésus, notre Maître, en bas :

125 «Regarde, Maître! Regarde en bas ce royaume. Ces richesses, je te les donne.»

126 «Baisse les yeux. Garde tes yeux en bas. Garde tes yeux sur la Terre.»

127 «Garde tes yeux sur les richesses de ce monde. Je te les donne, si tu m’adores.»

128 Mes richesses sont En-Haut. Nos richesses sont En-Haut. On adore Dieu seul.

129 On ne se laisse pas séduire par la séduction du péché. On ne se laisse pas séduire par la séduction de s’en aller

130 pour aller manger de la nourriture de bœuf,

131 pour aller manger de la nourriture que notre Père ne nous a pas donné à manger,

132 que tu ne nous a pas appelés à manger, que tu ne nous as pas servie,

133 que le Père ne nous a pas servie, que le Père ne nous sert pas.

134 Ta Lumière, ô Père céleste, ah oui, est comme la Lumière des rois-mages.

135 Nous avons la vraie Lumière, la Lumière de la vie

136 qui conduit à la crèche, à la crèche de notre Maître, à la maison du potier, à la maison du trésor,

137 afin d’étendre nos vies.

138 Ô Père Éternel,

139 Il nous a donné sa vie, sa vie entière,

140 afin que Dieu pourvoit lui-même à tous nos besoins, afin que nous soyons glorifiés de Dieu,

141 afin qu’après avoir été choisis, après avoir été humiliés, après avoir été abaissés, ah, au péché de ce monde;

142 car tous ont péché, ils sont tous nés pécheurs, ils sont tous privés de la gloire de Dieu.

143 Ah, il faut naître de nouveau.

144 Oui Père, oui Père, oui Père, oui Père, naître de l’Esprit,

145 afin que le bon esprit soit en nous,

146 afin que le bon esprit nous dirige

147 dans les bons pâturages, et non dans la solennité des crimes de ce monde,

148 que Dieu voit avec les yeux et qu’il ne peut voir le crime s’associer à la solennité,

149 à aller à la confesse,

150 à aller se mettre à genoux devant le Soleil, à aller se prosterner devant l’armée des cieux,

151 à aller louer Dieu avec de l’encens, des biens et puis, de l’or et toutes sortes de choses,

152 tout en faisant le mal, tout en invoquant le nom de celui qu’ils n’ont pas le droit de l’invoquer, le nom de Jésus;

153 car quiconque invoque le nom du Seigneur, qu’il s’éloigne de l’iniquité.

154 Ils sont profondément ancrés, ô Père Éternel, ancrés comme nous

155 qui sommes ancrés dans la Parole qui est une ancre sûre et solide de l’âme.

156 Oui, ce peuple rebelle et incirconcis est ancré, ancré dans les racines romaines catholiques

157 et à toutes ses filles et ses fils, et à tous les bras de la tentacule.

158 Les bras de cette pieuvre, de cette pieuvre monstre, ah Père Éternel,

159 nous n’en sommes pas des parties, nous ne formons pas des parties de ses bras.

160 Nous ne sommes pas ancrés et attachés aux bras de la prostituée, aux bras de la grande Babylone.

161 On n’est pas attachés à quoi que ce soit que produit la grande Babylone,

162 ô Père Éternel;

163 car nous sommes éclairés de la vraie Lumière, de la Lumière véritable qui est venue dans ce monde,

164 qui est venue éclairer tout homme, mais qu’ils n’en ont pas voulue; mais tu t’es tourné vers nous, ô Père Éternel.

165 Oui, nous l’avons acceptée, la règle de doctrine.

166 Nous l’avons acceptée de coeur; car tu nous as donné un nouveau coeur, afin que nous puissions l’accepter,

167 afin que les Juifs puissent être jaloux, ah, qu’ils soient animés de jalousie

168 de voir ce que Dieu peut faire avec les impies, de voir ce que Dieu peut faire avec les païens,

169 afin d’en faire une nation sainte, ah, d’en faire son peuple.

170 Ah, ce peuple indocile, ce peuple au cou raide, ce peuple incirconcis de coeur et d’oreille,

171 ah, qui t’a tenté, puis tenté, puis tenté, tenté,

172 que tu as emmené sous ton oeil, gardé sous ta protection,

173 ont été rebelles, ont eu une épaule rebelle, ont endurci leur coeur, leur cou,

174 bien qu’ils aient vu tomber du ciel la manne.

175 Ah la manne, ô Père Éternel, oui Père, laisse tomber sur nous les richesses aujourd’hui,

176 afin que nous aussi dans ce grand et affreux désert de ce monde de péchés, de pécheurs et d’impies,

177 nous voyions ta main à l’oeuvre selon tes prophéties, selon tes promesses, selon tes Paroles,

178 selon ce qui est écrit dans la Bible, selon ce que tu as prophétisé sur la Terre par la bouche de tes saints prophètes.

179 Oui, Père, accomplis promptement sur la Terre la justice des saints qui crient à Dieu nuit et jour,

180 afin que ta Parole ne reste point sans effet, afin que ta Parole soit déclarée véritable,

181 afin que le Amen soit déclaré par nous dans cette chair; car nous sommes les témoins véritables de Dieu,

182 que Dieu est véritable en cours, que Dieu est véritable avec nous, que Dieu est véritable dans cette maison.

183 oui Père, que nous pouvons le déclarer, oui, en mettant ça dans les offrandes, en mettant ça dans le panier, que Dieu est vrai.

184 Ah Père Éternel,

185 il a accompli sa bonté envers les fils de Lot, l a accompli sa Parole envers eux;

186 car ils avaient un coeur pur pour l’invoquer tous d’un même accord avec un coeur pur,

187 afin que l’eau de la Parole, ah Père Éternel, soit répandue sur toute nation,

188 à cause de la consécration des saints de ces jours-ci, de cette génération-ci,

189 de ta génération que tu as établie sur cette Terre,

190 de cette fondation, ah Père Éternel, par un seul, Christ,

191 cette fondation établie par l’homme de Dieu, dans la Parole, par la Parole, par Christ en lui.

192 Le semeur sortit pour semer, oui Père, et nous sommes cette bonne terre que tu as choisie,

193 prédestinés et appelés, et justifiés et glorifiés en Jésus-Christ,

194 pour recevoir avec dignité la semence, le vin spirituel et pur,

195 pour remplir nos vases que tu as vidé toi-même de ce coeur de pierre,

196 afin de le remplir d’un coeur de chair,

197 afin de le remplir d’un bon esprit, afin de le remplir du Saint-Esprit,

198 afin de venir souper avec nous, afin de venir dîner avec nous, afin d’être trouvé en nous,

199 ah Père, pour que nous puissions crier par le même esprit : «Père, Père, Père!»

200 Oui, accomplis tes promesses envers les fils de l’homme. Accomplis tes promesses pour le bien et pour le mal.

201 Accomplis tes promesses de malédiction sur les incirconcis. Accomplis ta promesse de bénédictions sur les circoncis.

202 Ah, car le soleil brille sur les justes et aujourd’hui encore il brille pour les injustes,

203 mais demain, demain, la prochaine saison, oui cette saison, Père, cette saison de tempêtes,

204 on vit dans la tempête, c’est une saison de tempêtes, puis toute notre vie sur la Terre, c’est une saison de tempêtes;

205 mais après la tempête vient le beau temps.

206 Après une tempête, après les tempêtes du royaume de Satan

207 vient la lumière de Christ, le flambeau qui est dans le paradis céleste

208 que nous avons hérité par la persévérance à bien faire, ô Père Éternel, dans ce monde;

209 car nous croyons par la foi; car tu nous as donné la foi d’y croire,

210 qui vient de Dieu, ce don, ce don ineffable, ce don céleste,

211 le don de croire, le don de la foi, avec elle sont destinés

212 ceux qui ont cru de se briser sur la pierre et non que la pierre nous brise,

213 destinés à la vie éternelle, et destinés à croire et à croire le juste,

214 et à reconnaître ses paroles, et à voir sa Parole,

215 à reconnaître son appel, à reconnaître sa Lumière, comme les mages l’ont reconnue :

216 «C’est cette Lumière-là, c’est cette Étoile-là qu’il faut suivre.»

217 Ce n’est pas la lumière baptiste, ce n’est pas la lumière pentecôtiste, ce n’est pas la lumière catholique, qu’il faut suivre.

218 Ce n’est pas la lumière de ce monde de ténèbres, qu’il faut suivre,

219 mais c’est la Lumière véritable de la vie : «Au commencement était la Parole, la Parole était avec Dieu, la Parole était Dieu.»

220 «En elle était la vie. La vie était la Lumière des hommes, et la vie véritable était la Lumière.»

221 C’est cette Lumière à la lueur de laquelle nous marchons. C’est cette Lumière qui nous dirige dans de verts pâturages;

222 car l’Éternel nous enseigne exactement où aller lire, exactement la nourriture que nous avons besoin,

223 nous enseigne exactement, nous dirige exactement dans son pâturage,

224 à se nourrir en étant avec des brebis et non pas avec des bêtes des champs,

225 dirigés par la Lumière céleste, à se rendre à la crèche de notre Maître,

226 à se rendre à notre possesseur, à notre Dieu et Père, à toutes les réunions.

227 Ça demande à peu près dix heures par semaine, les réunions,

228 sur cent soixante et huit heures par semaine.

229 Oh, qu’on ne me fasse pas accroire, ô Père Éternel, qu’on n’a pas

230 dix heures sur cent soixante huit, à consacrer à Dieu.

231 Ah, ils verront la différence entre celui qui sert Dieu et celui qui ne le sert pas,

232 celui qui prend à coeur les réunions de Dieu, qui prend à coeur de rester,

233 à souffrir avec patience, patience, patience, patience, comme Dieu est patient

234 avec nous, avec ce peuple, avec les incirconcis et les circoncis oui.

235 Que ta patience est grande, ô Éternel, de nous répéter et, répéter et de ne point se lasser

236 comme Paul avait la patience de Dieu, comme les hommes de Dieu aujourd’hui ont la patience de Dieu,

237 oui les deux cornes de ton autel, les deux cornes de l’autel, nos pasteurs,

238 nos pasteurs, le pasteur et son assistant-pasteur,

239 les deux cornes de notre autel aujourd’hui, les deux cornes de l’autel de mon Père aujourd’hui,

240 de cet autel dressé, de cette table, de cet autel, pour nous, à toutes les fins de semaine, oui.

241 On a besoin de ça à tous les jours de la semaine. Ah, on a perdu la bénédiction.

242 On a perdu la bénédiction, ah, par la faute de ceux qui ne se présentaient pas.

243 Puis les pauvres brebis qui prennent garde à moi, qui prennent attention à moi,

244 les brebis, les belles brebis, oh, les brebis qui ont pris garde à moi,

245 prenaient soin des réunions sept jours par semaine, elles sont privées de ces sept jours-là.

246 Les infidèles sont au-dehors. Les fidèles sont encore fidèles.

247 Comme l’Éternel demeure fidèle à sa Parole pour bénir, il demeure fidèle à sa Parole pour maudire.

248 Oui, je te bénirai, goûtez-le, je te glorifierai selon ta foi,

249 selon ta consécration, selon tes oeuvres, selon tes bienfaits,

250 selon tes oeuvres, tes bienfaits, selon ta consécration, selon ton vouloir.

251 Ce vouloir-là, c’est produit par la parole de Dieu.

252 La parole de Dieu produit en nous le vouloir et produit en nous de faire marcher nos pieds, de faire marcher nos lampes,

253 de faire marcher nos yeux, de faire marcher nos pieds dans ce monde de ténèbres,

254 afin d’aller cueillir, cueillir la bénédiction, de ramasser la bénédiction,

255 d’aller fouiller, fouiller et, fouiller les ténèbres,

256 afin de trouver les trésors que Dieu a pour nous en autant qu’on fouille.

257 Fouillez encore, même davantage, la parole de Dieu,

258 les richesses incompréhensibles de toute la sagesse de Dieu, ô Père Éternel,

259 afin d’être nourris de l’abondance du salut, d’être nourris du lait des consolations de notre Père,

260 afin que nos pieds connaissent finalement à être vivifiés et à être vivifiants,

261 à marcher dans les sentiers de la vallée de la justice,

26les sentiers de la justice, dans la vallée de l’ombre de la mort,

263 étant présents sur cette Terre pour servir l’Éternel dans ce corps mortel, voué, voué à la mort.

264 Ce corps mortel est voué à la mort. Voués à la mort, ils n’ont aucun choix.

265 Ta vie va finir dans le cercueil, mais en quelle état vas-tu y entrer?

266 Si tu vis pour Jésus, c’est le paradis.

267 Si tu vis pour ta chair, si tu vis pour Mamon,

268 si tu vis pour la grande prostituée de ce monde

269 et pour ses bras et, ses tentacules, et, ses pièges,

270 et, ses séductions de richesses, de convoitises, de péchés, oui,

271 ah, les bras de la prostituée vont t’envelopper,

272 t’envahir, te détruire et, te réduire à rien, par le désir de Dieu, même;

273 car celui qui rejette Dieu, rejette la parole de Dieu, rejette ses préceptes,

274 ne rejette pas un homme, mais il rejette Dieu.

275 Puis quiconque rejette l’esprit de la Parole, se reposera dans l’assemblée

276 des morts baptistes, des morts charismatiques, des morts fidèles à ce monde,

277 fidèles, fidèles comme les Récabites, fidèles comme les Récabites.

278 Ce monde est fidèle au monde. Ce monde est fidèle à leurs églises.

279 Ce monde est fidèle à leurs traditions. Ce monde est fidèle à leurs débauches.

280 Ce monde est fidèle à leurs lumières des ténèbres qu’ils appellent par la cloche de Satan,

281 par la cloche de l’enfer, à tous les dimanches, ou encore à toutes leurs réunions. Ah, ils sont fidèles à Lucifer.

282 Ils sont fidèles à la convoitise. Ils sont fidèles à leurs richesses impies.

283 Ils sont fidèles aux ténèbres, ah, comme les Récabites étaient fidèles à leurs pères.

284 Oui, on les a fait entrer dans la maison de Dieu. On a mis devant eux un vin étranger.

285 On a mis devant eux un vin qui n’était pas permis de boire

286 comme il n’est pas permis à nous, les enfants de Dieu, de boire le vin de ce monde,

287 de boire le vin qui enivre de ce monde,

288 le vin de la grande prostituée, de la Babylone de Rome,

289 qui par sa grande et sa criante impudicité a séduit toutes les nations, a séduit toute la Terre entière,

290 sauf mes élus, sauf mes élus, sauf mes élus;

291 car il est impossible de séduire un élu;

292 et même les temps de détresse seront abrégés à cause de mes élus,

293 à cause des élus que je me suis choisis par le sang de Jésus-Christ,

294 que l’Éternel s’est approprié dans la main de Lucifer,

295 une acquisition dans la main du péché, dans la main de Lucifer.

296 Vendus comme esclaves au péché, –Il nous a rachetés.– nous avons été rachetés.

297 Comme nous avons été vendus gratuitement comme esclaves au péché,

298 nous avons été rachetés par le précieux sang de Jésus qui a poussé sa chair

299 par l’Esprit de la bonté de Dieu, par l’Esprit de l’amour de Dieu  qui est en lui,

300 par l’Esprit de la fidélité à Dieu qui était en lui,

301 par l’Esprit de la Parole qui était en lui,

302 l’Esprit de Dieu, la Parole qui était au commencement,

303 qui est venue dans la chair, dans cette chair semblable à celle du péché,

304 mais sans jamais commettre de péché.

305 Ah, cette chair innocente, cette brebis innocente, sans tache,

306 cet Agneau irrépréhensible, sans reproche,

307 a été sacrifié, immolé, a versé son sang au complet,

308 afin que nous soyons entièrement sauvés et non à moitié sauvés.

309 Il n’est pas mort à moitié mort : il est mort, mort.

310 Il n’a pas rendu à moitié de l’âme : il a rendu l’âme complète.

311 Il a été enterré, son corps a été enterré, trois jours et trois nuits;

312 mais sont esprit était au travail dans les profondeurs de la terre, là où sont couchés les morts,

313 là où est couché Pharaon,

314 là où est couché le peuple de Noé,

315 là où est couché les couchés, les couchés,

316 où les couchés sont encore couchés ces guerriers,

317 ces soldats, avec sous leur tête, leur épée,

318 que Jésus a été prêcher aux esprits captifs en prison oui,

319 que son esprit n’a jamais été sans rien faire; car l’Éternel n’est jamais à rien faire.

320 L’Éternel est toujours à l’oeuvre. Sa pensée est toujours éveillée.

321 Il ne sommeille, ni ne dort, celui qui prend soin de toi, cher enfant,

322 celui qui prend soin de moi, qui prend soin de nous, qui prend soin de son peuple,

323 qui chérit son Église comme l’homme chérit sa femme;

324 car l’homme prend soin de sa femme parce qu’il prend soin de lui-même,

325 puis que sa femme, c’est lui-même : ils forment une seule chair.

326 Comme l’esprit de Dieu, notre esprit, l’esprit de cette assemblée

327 forment un seul esprit, un même corps,

328 le corps de Jésus-Christ, que le Père chérit comme la prunelle de son œil;

329 car quiconque vous touche touche à la prunelle de son œil.

330 Ah, l’Éternel a placé autour de nous

331 qui sommes ses colonnes, les colonnes de ce ministère, enracinées, fondées, dans l’amour de ce ministère,

332 il a placé autour de nous, une muraille de feu, afin que personne ne nous touche

333 et ses yeux sont fixés sur nous, sa maison.

334 Sa maison, c’est nous! Les yeux de l’Éternel sont fixés sur nous, sa maison.

335 Ses fidèles qui avons été mis à l’épreuve, nous sommes mis à l’épreuve, et nous sommes à prouver,

336 c’est éclatant comment nous sommes à prouver, ah, notre amour pour ce ministère.

337 Ô Père Éternel, ayant passé les épreuves avec patience,

338 oui, une patience à toute épreuve, dit Paul dans son Évangile,

339 une patience à toute épreuve, une patience, patients à l’épreuve,

340 patients à résister, puis à attendre, puis à supplier, à prier,

341 puis à secouer, secouer les pans de la robe de notre Père :

342 «Père! Père! Père! Père! Père! Père! Père! Père! Père!»

343 Ah, que ta grâce abonde afin que mes offrandes surabondent,

344 afin que nous te démontrions au milieu de l’épreuve,

345 au milieu de la fournaise de fer, de fer et de feu,

346 au milieu de laquelle nous sommes étrangers et voyageurs.

347 Oui Père, nous voyageons dans le feu comme Schadrac, Méschac et Abed-Nego,

348 sans être brûlés, sans ressentir de douleurs de flammes;

349 car tu nous as donné Jésus afin de combattre toute douleur, toute flamme, tout plan formé du malin,

350 afin de résister dans les mauvais jours,

351 de tenir ferme après avoir tout surmonté, surmonté,

352 surmonté les épreuves, les épreuves, les épreuves.

353 Ils sont partis, ils ont abandonné, ils ont tourné le dos,

354 et ce sont des traîtres, des lâches, des traîtres de l’Alliance d’avoir tourné le dos à l’Éternel,

355 tourné le dos au ministère, tourné le dos aux brebis,

356 tourné le dos, tourné le dos, tourné le dos,

357 afin de se satisfaire et de se plaire

358 dans la grande prostituée, la Babylone ancienne, la Grande Babylone

359 du catholicisme de ce monde, puis, de toutes ses séductions de péchés, puis de richesses,

360 avec aucune, aucune vision de voir de loin,

361 ayant mis en oubli la purification de leurs anciens péchés,

362 ils sont devenus aveugles avec la Lumière qu’ils avaient, cette Lumière, le Christ en eux,

363 oui pour les diriger à la crèche de leur Maître, pour les diriger comme le peuple à son possesseur.

364 Ils n’ont plus de Lumière. Ils sont aveugles. Ils ne voient pas de loin.

365 Il leur reste à peine, hein, quelques années à vivre. À la fin, ils vont être jetés dehors.

366 Ils seront dehors à la porte du paradis, à frapper, puis à frapper,

367 puis à frapper à ma porte, à frapper à la porte de l’Éternel.

368 Ils vont frapper à la porte de l’Éternel, et vous, les gens du dehors, ils vont frapper à la porte, disant :

369 «Laissez-nous entrer! On a été au temple longtemps. On a fait ci. On a fait ça.

370 —Je ne vous connais pas. Ah, vous m’avez tourné le dos. Vous avez laissé souffrir mes fils et mes filles.

371 Vous les avez laissé souffrir seuls, vous leur avez laissé seuls pour porter le fardeau.

372 Vous les avez laissés seuls pour porter le fardeau, quand vous avez vu qu’il est écrit

373 de porter le fardeau des uns, des autres, oui;

374 mais c’est la loi de Christ, la loi des prophètes, de l’Esprit de vie en Jésus-Christ.

375 Ah, l’esprit de la prophétie, Jésus, l’esprit de la prophétie est de se convertir.

376 On s’est converti, ah, puis on a jeté nos membres d’impuretés loin de nous,

377 afin de ne pas pécher contre Dieu, de ne pas rejeter le ministère de la sainteté,

378 puis de ne pas s’en aller se perdre dans les séductions

379 des richesses du péché de ce monde, ah, de la grande Babylone, de la convoitise,

380 en étant esclaves à la convoitise et esclaves aux richesses stupides, aux richesses cupides,

381 aux richesses stupides, aux richesses cupides et stupides: c’est stupide.

382 Ah, je regardais parmi mon pays et je vis parmi les stupides, ah, quelqu’un dans la noirceur de la nuit qui courait après la stupidité.

383 Ah, quelle est la richesse, quelle est la richesse, de courir après l’étrangère, de courir après le feu étranger,

384 de courir après les richesses étrangères, après les richesses qui ne viennent pas de Dieu,

385 après un feu qui ne vient pas de Dieu, un feu que le Père n’a pas allumé,

386 ah, que tu n’as pas allumé, Père, un feu chrétien, un feu de mensonge?

387 Ah, ils ont des langues de feu inspirées par le Saint-Esprit, des langues de feu qui descendent d’En-Haut;

388 mais ce sont des langues de feu allumées par le feu de la géhenne, le feu de la convoitise de ce monde.

389 Ils sont à mépriser mes fils. Ils sont à mépriser mes filles de Dieu.

390 Ils sont à mépriser mon ministère. Ils sont à mépriser le ministère.

391 Ils sont à vous mépriser, à nous mépriser, à mépriser, à mépriser la parole du Père.

392 Ah, cette Parole qu’ils ont connue, qu’ils ont vue,

393 qu’ils ont su, ils sont à la mépriser, Père Éternel.

394 Ils sont à nous mépriser, à mépriser Dieu, oh, à marcher sur des tisons ardents.

395 Ah, Père Éternel, quel mépris, quel mépris!

396 Nous, nous ne sommes pas de ceux qui se retirent pour se perdre.

397 Nous sommes de ceux qui ont la foi parce que nous lisons et nous lisons,

398 Père Éternel, parce qu’on prend soin de nos âmes.

399 On envoie la sonde à tous les jours de notre vie.

400 On sonde où est notre bateau pour savoir dans quel état se trouve notre bateau,

401 ah, dans quelle profondeur se trouve notre bateau.

402 Oui, il faut se trouver dans les profondeurs de la Parole, afin de ne pas se trouver, ah, au rivage, ou près du rivage,

403 ou au milieu où se trouvent les roches, où se trouvent les rochers, où se trouvent les icebergs.

404 Le Titanic a coulé sur un iceberg. Ce grand bateau rempli de débauchés a frappé un noeud.

405 Il a frappé une roche, une roche de glace et il s’est échoué.

406 Oui, nous avons pour exemple, Père céleste, le bateau de Paul, ô Père Éternel,

407 si grand peut être notre bateau, si grand peut être notre navire, si grand peut être notre salut,

408 si grande peut être notre mission sur cette Terre à accomplir, ah, dans ce bateau, hein,

409 ce bateau-là, ce grand bateau, ce paquebot-là, ô Père Éternel, ah oui, il va de reculons.

410 Les démons sont à souffler, souffler et souffler,

411 afin de nous ralentir, afin de nous empêcher de se nourrir même.

412 Jusqu’à quand persisterez-vous à ne pas prendre de nourriture? «Cela est nécessaire pour votre salut, Paul dit.»

413 Nécessaire! Il nous a dit : «Une seule chose est nécessaire.» Une seule chose! Une seule chose! Une seule chose! Une seule chose!

414 Une seule chose : les réunions! Les réunions! Les réunions! Les réunions! Les réunions! La Parole!

415 Ô Père, Père, Père! On est trouvés menteurs devant Dieu.

416 On est trouvés menteurs devant Dieu. Ah, Père Éternel, que personne ne soit trouvé menteur.

417 On aime la Parole, on lit la Parole, on aime les réunions.

418 On aime la Parole, on aime les frères.

419 On aime Dieu, on aime la Parole.

420 On aime la Parole, on aime Dieu.

421 On aime Dieu, on aime les frères.

422 On aime les frères, on aime la Parole.

423 On aime la Parole, on aime les frères, on aime le ministère, on aime donner.

424 Ah, on n’est jamais rassasiés, on n’est jamais satisfaits, ah, comme le lion rugissant.

425 Nous aussi nous rugissons, Père, avec un désir ardent et constant,

426 ah oui, étant pleinement enrichis de piété par l’Esprit qu’il nous a donné,

427 tout ce qui contribue à la piété et à la vie de ce monde, nous sommes bénis en toutes choses.

428 À cette piété, nous ajoutons, Père Éternel, la foi, à la piété, la tempérance, nous ajoutons.

429 Nous travaillons sans cesse à porter des fruits, afin que notre bateau soit rempli de nourriture,

430 ah, afin que nous soyons tous nourris par l’excellence de la connaissance,

431 de la même connaissance que Paul avait,

432 d’un esprit de vie qui nous nourrit, qui nous satisfait

433 à cet arbre de vie qui est à fleurir sans arrêt, à nous nourrir de ses fruits.

434 Oui, les fleurs sont à éclater et, à éclater et, à éclater.

435 Cet arbre est éternel et immortel, cet arbre de vie limpide,

436 cet arbre rempli de sève verdoyante, de fruits purs et dignes,

437 pour des gens dignes,

438 et pour rendre les indignes purs, et pour rendre les indignes dignes, et pour rendre les injustes justes,

439 jusqu’au temps marqué par le Père,

440 jusqu’au temps où le Père va redescendre le Fils, jusqu’au temps où il n’y aura plus de temps.

441 Il n’y aura plus de temps. Ce sera au milieu d’un temps où il n’y a plus de temps,

442 où le juste demeure juste et, juste et, juste et, juste

443 et que l’impie, le pécheur, il demeure comme ça, il ne peut plus changer, parce qu’il n’y a plus de temps.

444 Ils sont venus trop tard. Ils frappent à la porte trop tard.

445 Il n’y a plus de porte. Il n’y a plus de temps.

446 Le temps est échu. Le temps est accompli. Le temps est écoulé. Le temps est venu.

447 Ce temps est venu, ah, ce jour où le temps est venu, en ce jour, oui, en ce jour de ténèbres.

448 Il est en colèreen ce jour où les chevaux de Dieu vont sortir de cet apocalypse, de ce syndrome,

449 sur le cheval roux, ah, couleur fauve, ah, sur lequel se tient le blanc,

450 le Seigneur de toute la Terre, notre Seigneur, notre frère, hein, sous le glaive duquel nous fléchissons les genoux aujourd’hui.

451 Nous fléchissons les genoux sous son glaive aujourd’hui, afin de ne pas fléchir du genou demain.

452 Il a été égorgé devant tous les témoins.

453 Il a été égorgé devant les anges et les archanges, devant une nuée de témoins.

454 Il a été émondé. Il a été émondé, oh, car la voix de l’Éternel, la voix de Christ dit :

455 «Monte ici! Monte plus haut! Monte plus haut dans cet édifice.»

456 Cet édifice créé de la main du Père, où nous avons chacun notre place,

457 où l’Éternel, notre Jésus a dit :

45 «Je vais vous préparer une place dans l’édifice de mon Père, dans la maison de mon Père.»

459 que Paul a appelé ça un édifice, ah, un édifice dans lequel nous avons notre maison,

460 dans lequel l’Éternel a dit que Jésus est notre flambeau.

461 L’Éternel est lui-même dans cette maison. Ah oui, l’Éternel sera avec nous.

462 Nous serons avec lui à sa droite, à la meilleure place du royaume,

463 à la table des fidèles, à la table des justes, à la table des circoncis, à la table des vainqueurs;

464 car ayant vaincu par la Parole de notre témoignage, par le sang de l’Agneau, le sang de Jésus,

465 oui, assis à la table des vainqueurs dans le paradis, dans le céleste, dans les lieux célestes,

466 ah, assis à la table des vainqueurs, fils et filles de Dieu, occupant le premier rang dans le royaume de Dieu,

467 ah, comme Haman dans le royaume de son maître, ah, dans le temps de Mardochée.

468 Oui il était à voir, oui, la face du roi continuellement.

469 Et la seule face, le seul roi, que ce Haman-là et tous les Haman de ce monde, vont voir dans les derniers temps,

470 ça va être la face du roi de ce monde aujourd’hui, le prince de ce monde de ténèbres.

471 Ils vont être couchés dans le même feu, dans le même feu dévorant

472 qui va sortir de la bouche de Jésus, sur son cheval,

473 afin d’enflammer le malin et de l’enflammer dans son étang, après ses mille ans.

474 Ah, béni soit l’Éternel, notre Dieu, de régner avec Christ aujourd’hui dans la vie

475 et de régner avec lui dans le paradis pour l’éternité, assis à la droite de Dieu,

476 et que Jésus lui-même a dû servir le vin nouveau,

477 Il va se ceindre, afin de nous servir le vin nouveau, afin de nous servir à sa table,

478 afin de nous élever et de nous glorifier

479 par les anges et les archanges devant les bêtes et toutes sortes de créations.

480 Nous seront les premiers à voir la face du Roi des rois, l’Éternel des armées, jour après jour,

481 et avec le pouvoir de sortir et d’entrer par les portes du royaume de Dieu,

482 ses douze portes, ses douze perles, les douze noms d’apôtres sur les perles.

483 Oui Père, ah, à ne pas aller sur le rivage seulement, mais, oui, à aller dans les profondeurs,

484 afin de ne jamais heurter, de ne jamais se heurter aux pièges et aux pierres

485 et aux impasses et aux choses que Satan pourrait placer pour démolir notre bateau,

486 pour nous ensorceler à ne pas prendre de nourriture et que le moindre veuille s’en aller,

487 que le matelot veuille s’en aller, pour qu’il se trouve un prétexte afin d’aller mettre la chaloupe à la mer.

488 Aucun prétexte, aucune excuse n’est valable pour abandonner la ville, le navire. Aucune excuse!

489 Les sièges sont remplis d’excuses. Les sièges de l’Éternel, de sa maison, ils sont remplis d’excuses.

490 Ah, seuls les fils et les filles de Dieu fidèles,

491 fidèles à leur Dieu, avec l’esprit de fidélité en eux,

492 ils sont encore là, ils s’assoient encore et ils seront encore assis,

493 dans l’épreuve, dans la persévérance, dans le feu de la fournaise extraordinairement chauffée par le diable et ses anges;

494 mais Dieu, notre Père, vient à notre rencontre dans le feu. Il est avec nous. Il ne nous a pas laissé seuls.

495 Puis Jésus l’a promis : «Je vous enverrai le Consolateur, le Saint-Esprit;

496 je ne vous laisserai pas tout seuls. Je ne suis pas venu pour vous abandonner.»

497 Oui, l’Éternel l’a dit dans sa Parole : «Une mère abandonnerait-elle l’enfant qu’elle allaite?»

498 «Et même si elle l’abandonnait, cet enfant,

499 moi, je ne vous abandonnerai point, dit l’Éternel, votre Dieu.»

500 Oui Père, oui l’Éternel, tu nous l’a dit, tu l’as confirmé aux Juifs,

501 tu l’as confirmé à nous aujourd’hui qui sommes les vrais Juifs, circoncis du cœur et non de la chair,

502 afin de voir briller la splendeur de l’Évangile qui était destiné aux Juifs

503 et qui nous est destinée aujourd’hui à nous qui avons cru par la foi,

504 et nous sommes esclaves à la justice et non esclaves à la loi, esclaves aux lois,

505 et non esclaves à la Babylone, non esclaves à la noirceur de ce monde,

506 non esclaves aux tentacules de la pieuvre de ce monde et de tous ses pièges religieux et de toutes ses églises qui sont tes rochers sur l’eau,

507 non esclaves de ces églises de toutes sortes de dénominations, qui sont de toutes sortes d’ampleurs et de grosseurs,

508 qui sont des rochers sur l’eau, que le fils de Dieu navigue étant

509 dans le bateau de l’Éternel, dans le navire de Dieu, dans les profondeurs de l’eau, de la parole de l’Éternel.

510 Il n’y en a pas de danger: les rochers des églises, ils ne sont pas là, ils ne sont pas proches d’être là pantoute.

511 Ils sont très loin des profondeurs. Ils sont sur le rivage, puis, ils ont un pied dans le sable,

512 un pied dans l’eau, un pied dans le monde, un pied dans la Bible,

513 deux pieds dans le monde, pas de pied dans la Bible. Ah, tu es tout entier à Dieu ou tu ne l’es pas pantoute, oui;

514 car les yeux de l’Éternel sont sur toute la terre pour soutenir ceux qui ont le coeur tout entier à lui,

515 à travailler avec la Parole, sans cesse, nuit et jour, jour et nuit, ah, à être un, à être un,

516 à être un avec la Parole, afin de marcher humblement avec son Dieu,

517 de s’humilier, de faire un, de faire un, un, un, un par l’unité de la foi.

518 Merci Jésus d’être un, ô Père Éternel, à toi la gloire;

519 tu nous unis tous au même esprit, l’esprit de persévérer

520 jusqu’à la fin et de bien faire, soutenant le ministère de toutes nos forces.

521 Ah, donne-nous un cœur, Père Éternel, de plus en plus et de plus en plus allumé,

522 un coeur, un esprit vif, fervent, fervent, fervent, ah, à chercher des offrandes et à travailler de toutes nos forces

523 afin d’être trouvés devant Dieu selon ce que Dieu attend de nous,

524 un cœur tout entier à lui, une pensée toute entière à lui,

525 aimer Dieu de tout notre cœur, de tout notre esprit, de toute notre pensée, de toutes nos forces, oui,

526 étant restés fondés dans l’amour de la parole de Dieu afin d’être trouvés comme ça.

527 Ah, de travailler sans cesse à s’unir à la foi, à s’unir à la Parole,

528 afin de faire un avec la Parole, de faire un avec sa femme, de faire un avec son mari, de faire un avec ses enfants,

529 en premier de faire un avec la famille de Dieu, de faire un avec le ministère,

530 oui, de faire un avec la Parole en premier, chacun individuellement,

531 après ça avec ta femme, après ça avec ta fille, après ça avec ton fils,

532 après ça avec ton mari, après ça avec les brebis de Dieu. Gloire à Jésus de faire un.

533 Oh, à toi la gloire, Père Éternel, de faire un, d’être un avec le ministère,

534 un avec l’Esprit, un avec la Parole, un avec les offrandes, pas deux pensées,

535 pas deux pensées, Père Éternel, une pensée, au nom de Jésus, une seule pensée,

536 une seule pensée, ah, à envahir ton esprit, d’être envahi par ton Esprit.

537 Merci Jésus pour la compassion de notre Père,

538 pour ta compassion, ô Père Éternel, de nous avoir choisis dans ce monde.

539 Ah, la planète Terre, c’est une petite étoile parmi des milliards d’autres étoiles,

540 des milliards et des milliards et des milliards de petites boules comme la Terre, de petites étoiles et du Soleil.

541 Ah, une seule de ces petites boules abrite les humains,

542 puis sur cette seule petite boule, on est prisonniers, Père Éternel.

543 Sur ce petit élément, ce petit élément céleste,

544 dans les cieux parmi les milliards d’autres éléments,

545 le seul sur lequel il y a de la vie, des êtres humains,

546 et parmi huit milliards de petits êtres humains créés par ton Esprit, tu nous as choisis.

547 Combien d’or et d’argent peut-on donner pour acheter un si grand salut?

548 Aucun or, aucun argent, rien ne peut l’acheter; car nous avons été rachetés par le sang de Jésus.

549 Ah, il suffit seulement de marcher humblement avec Dieu

550 à consacrer notre pensée, notre cœur, notre esprit, notre âme, nos forces,

551 ah, à servir Dieu, à se regarder comme rien,

552 à s’humilier à aller sur les rues,

553 à s’humilier à aller rencontrer les hommes à cinq heures le matin à la porte des métro,

554 à s’humilier à sortir de chez nous à trois heures du matin avant d’aller travailler, au travail,

555 à s’humilier de marcher humblement avec Dieu

556 pour essayer de trouver une autre perle sur cette Terre, à essayer de trouver un autre élu, à essayer d’en trouver un autre

557 que l’esprit de Dieu est sur lui, que l’esprit de Dieu, il veut l’avoir pour lui

558 afin d’être trouvés des ouvriers avec Dieu et, vainqueurs avec Dieu.

559 Ah, béni soit l’Éternel, béni soit ton saint nom, Père Éternel,

560 d’avoir été appelés par Dieu, le choix de Dieu sur la Terre.

561 Oh my! Ouvre-nous les yeux afin qu’on reconnaisse la grandeur de ton salut,

562 afin que nous ne négligions point, afin que Dieu ne néglige pas nos prières,

563 afin qu’on ne néglige pas d’aimer nos femmes, d’aimer nos maris, d’aimer nos enfants,

564 afin qu’on ne soit point négligents.

565 L’Éternel nous a choisis pour ne pas être négligents, pour ne pas négliger un si grand salut.

566 Il ne faut pas négliger nos louanges. Il ne faut pas négliger les offrandes.

567 Il ne faut pas négliger de chercher. Il ne faut pas négliger de trouver.

568 Il ne faut pas négliger de frapper. Il ne faut pas négliger d’être répondu.

569 Il ne faut pas négliger de demander. Il ne faut pas rien, rien, négliger. Jésus l’a enseigné à ses Juifs, là :

570 «Ah, vous payer la dîme de la menthe, du cumin, puis de ci, puis de ça,

571 mais vous oubliez la justice de Dieu.

572 Il fallait payer tout ce qu’il y a à payer, puis jamais oublier la justice de Dieu.»

573 Ah, il faut faire tout ce qu’il y a à faire de A à Z,

574 sans négliger un trait de lettre, ni un iota de la Parole,

575 donner son cœur entier, donner sa vie entière;

576 car celui qui ne donne pas sa vie entière, c’est sévère, c’est sérieux.

577 Jésus est sérieux. La mort de Jésus, c’est sérieux.

578 Le sang de Jésus au Calvaire, c’est sérieux.

579 Le ministère, c’est sérieux. La prédication, c’est sérieux.

580 L’appel qu’on a reçu, c’est sérieux. Le salut qu’on a, c’est sérieux.

581 Le paradis, c’est sérieux. L’enfer, c’est sérieux.

582 La bonté de Dieu, c’est sérieux. La sévérité de Dieu, c’est sérieux.

583 La cupidité de ce monde empêche les brebis, ô Père Éternel, de te revenir.

584 Et l’orgueil est un boulet à leurs pieds. L’orgueil et l’orgueil est un boulet à leurs pieds,

585 est une ancre sure que le diable a ancré

586 dans ce monde, dans les choses du monde, dans la gloire de ce monde,

587 parce qu’on préfère les ténèbres à la Lumière.

588 On préfère la gloire du monde. On préfère être glorifiés du monde.

589 On préfère être aimés du monde

590 au lieu d’être haïs du monde, puis d’être aimés de Dieu :

591 pierres vivantes, rejetées et haïes par le monde, mais choisies et précieuses devant Dieu,

592 ah, les pierres d’un diadème qui brilleront et qui jouiront de la paix

593 dans la prospérité et la beauté qu’il nous est réservé d’entrer dans son royaume

594 par la  porte et le chemin étroit et droit, par la porte, que Jésus est cette porte.

595 La Parole seule peut nous permettre d’entrer par la porte dans la bergerie,

596 dans le paradis de Dieu, dans les hauteurs où se trouve l’Éternel,

597 dans les cieux des cieux, au-dessus des cieux des cieux, dans le troisième ciel où un homme a été ravi, dit Paul.

598 Ah, dans le paradis, il a entendu des choses qu’il n’était pas permis à un homme d’exprimer,

599 ah, des choses que, que tu ne peux pas mettre les mots que tu mets.

600 Il a entendu des paroles que tu ne peux pas exprimer, des paroles que tu ne peux pas mettre de mot dessus.

601 C’est ineffable, comme le salut que nous offrons,

602 comme la grandeur du salut que nous offrons qui est ineffable.

603 Ineffables, inexplicables sont les grandeurs du salut que nous avons

604 en considérant le nombre de petites vies qui existent sur la Terre,

605 en considérant comment c’est léger,

606 comme la Terre est une poussière dans l’univers

607 et comment l’homme est une poussière parmi les milliards de poussières

608 et que l’Éternel nous a ramassés en tant que poussières

609 pour faire de nous un esprit vivifiant,

610 pour faire de nous comme Jésus, un deuxième Adam,

611 une âme vivante,

612 vivante dans une chair, dans la chair vivante, dans cette chair,

613 et non, selon cette chair, mais selon l’Esprit,

614 d’être une âme vivante, une âme vivante comme Christ est vivant.

615 Comme Christ est ressuscité des morts et à la droite de Dieu,

616 nous allons ressusciter avec lui, et nous avons trouvé par le baptême en sa mort

617 que nous avons été enterrés avec lui et nous pourrons par notre vie de sainteté et de pureté, notre âme,

618 que nous sommes ressuscités avec lui, à vivre pour Dieu

619 comme il a vécu lui-même pour le Père, nous sommes à vivre pour le Père.

620 Il a marché dans ses traces selon l’exemple que nous avons reçu,

621 ah, cet exemple d’En-Haut, l’exemple de Jésus de marcher dans ses pas,

622 à l’exemple de Christ, dans un amour et une charité parfaite,

623 oui, ô Père Éternel, de marcher dans une charité parfaite, à l’exemple de Christ

624 qui nous a aimés, qu’il s’est donné lui-même pour nous.

625 Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour les frères et soeurs,

626 dans les offrandes, dans les prières, dans les jeûnes,

627 en marchant armés, en marchant bien armés

628 devant la multitude du peuple de Dieu, devant le peuple de Dieu, devant les élus de Dieu,

629 de marcher en armes devant les femmes, devant les enfants,

630 ah, de passer bien armés, de marcher en armes, de toujours être armé,

631 de toujours être vêtus d’une armure, parce qu’on a à combattre vingt-quatre heures par jour.

632 Comme Néhémie, il faut toujours, toujours être à l’affût et, à l’aguets,

633 et à guetter, et à guetter, et à guetter, et à guetter le lion rugissant qui veut nous dévorer,

634 dévorer notre esprit, notre cœur, notre cerveau,

635 afin de nous garder esclaves à la désobéissance, de nous garder esclaves à ne pas servir Dieu,

636 esclaves à ne pas apporter d’offrandes, esclaves à ne pas prier, esclaves à ne pas jeûner,

637 esclaves à ne pas donner, esclaves à ne pas louer Dieu, esclaves à ne pas prier pour nos frères et sœurs,

638 esclaves à ne pas aimer les brebis, esclaves à ne pas aimer le ministère,

639 esclaves de se perdre dans la noirceur.

640 Ah, Père Éternel, à toi la gloire, d’être esclaves à la justice,

641 et de marcher dans les sentiers de la justice avec crainte et tremblement,

642 d’aimer Dieu de tout son cœur, son esprit, ses forces et sa pensée.

643 Oui, ô Père Éternel, dans ce chemin qui est créé pour les justes,

644 un chemin que les impies ne peuvent pas marcher,

645 qu’un insensé ne peut pas se perdre,

646 un chemin où l’impie n’a pas sa place,

647 où le pécheur dans l’assemblée des justes, oui, de se convertir,

648 de se convertir à l’unité de l’Esprit, de se convertir à la foi, de se convertir à être un,

649 de se convertir à aimer son prochain, de l’aimer en toutes choses.

650 Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses frères et sœurs.

651 Il n’y a pas de plus grand amour! Ah, il n’y a rien, il n’y a rien, de haine qui va entrer dans les lieux célestes,

652 aucune haine; car celui qui hait est un meurtrier,

653 comme le diable est un meurtrier depuis le commencement.

654 Il est un voleur qui vole la Parole qui est semée dans le cœur de l’homme.

655 De prendre garde aux chiens, de prendre garde aux incirconcis, de prendre garde aux faux frères,

656 de prendre garde au venin de la prostituée de ce monde, de la grande Babylone, de la grande prostituée,

657 ah, qui a enivré toute la Terre par les séductions et la richesse, mais elle ne nous a pas séduit.

658 Nous, même les richesses du Père ne nous séduisent pas,

659 mais ce qui  nous séduit, c’est l’amour que notre Père a eu pour nous en donnant Christ au Calvaire,

660 nous voulant assis à sa droite à hériter du royaume de Dieu,

661 à être assis avec lui, avec tous les fils et les patriarches, ah, et les archanges.

662 En arrière les archanges, en arrière, deuxième rang, les anges, troisième rang, les archanges,

663 ah, nous occuperons le premier rang, oui, Père Éternel,

664 parce qu’on n’est pas à aimer, puis à servir le Créateur pour les richesses.

665 On n’aime pas les richesses, on n’est même pas attachés aux richesses;

666 car notre richesse c’est toi.

667 Job a dit : «Mon or et mon argent, c’est l’Éternel.»

668 Mon or et mon argent, c’est Dieu. Dieu est mon or et mon argent. Dieu est ma paix.

669 L’homme de ce monde se confie dans ses richesses. L’homme de ce monde, sa paix c’est son argent en banque.

670 L’homme de ce monde, c’est sa paix ça, c’est sa paix, c’est sa sécurité ça,

671 ah, c’est sa richesse, ses trésors,

ah, c’est sa gloire, c’est son honneur, c’est sa vantardise ça;

672 ah, puis quiconque veut se glorifier dans mon peuple

673 se glorifie d’avoir l’intelligence de me connaître, de connaître Dieu.

674 Oui, nous nous glorifions, nous aussi, mais on ne se glorifie pas de l’une de nos richesses, non.

675 Certains que toute richesse nous appartient bien plus qu’à eux : c’est la Terre de mon Père, oui.

676 Ah, mais le royaume a été donné au diable et Dieu ne se repent pas de ses dons,

677 mais il nous a rachetés, ah, dans son amour.

678 C’est la richesse que nous avons et c’est la richesse que nous aimons.

679 Ô Père Éternel, nous t’aimons. Nous t’aimons, Éternel, notre Dieu.

680 On est en amour avec toi et non pas avec les richesses que nous avons trouvées.

681 En nous mettant à nu, en mettant à nu toute notre vie, en se dépouillant de tout, en s’exposant à la détresse,

682 en venant dans ta maison, en s’accrochant aux pans de ta robe,

683 oui, nous l’avons prouvé, nous le prouvons et nous le prouverons encore,

684 ô Père Éternel;

685 car tout ton Esprit ne nous abandonne pas, ton Esprit est fidèle, oui, à ne pas nous abandonner.

686 Ma mère m’a abandonné, mais mon Père, Père céleste, ah, je te loue, Éternel,

687 que tu viens comme un héros qui sauve, que tu cherches la gloire, que tu veux la gloire,

688 que tu envoies tes anges et tes archanges, tes anges, oui, pour nous bénir, pour nous délivrer du danger;

689 car l’ange de l’Éternel campe autour

690 de ceux qui le craignent, de ceux qui le servent, de ceux qui l’aiment et l’adorent.

691 Oui, l’ange de l’Éternel campe, oui, avec une muraille de feu autour de mes colonnes, autour des colonnes de mon Dieu,

692 autour de tes colonnes, autour des colonnes de mon Père, autour et autour des colonnes,

693 afin qu’il n’y a ait rien de la puissance de l’ennemi qui puisse nous nuire

694 avec le nom de Jésus à ma bouche, avec la muraille de feu autour de nous,

695 avec l’ange de l’Éternel qui campe autour de celui qui le craint,

696 dde celui qui apporte à Dieu, de celui qui le sert sans relâche et sans remède, même,

697 et non pas comme le païen qui est à servir et à servir à son dieu et à son monde de ténèbres sans relâche,

698 oui, qui mérite d’être repris, qui raidit le cou.

699 Je le brise subitement, sans remède;

700 mais mon Père, Père, notre Père, 

701 oui, il n’agit pas envers nous comme il agit envers ceux qui nous frappent.

702 Est-ce que l’Éternel frappe son peuple comme il frappe ceux qui frappent son peuple?

703 Est-ce que l’Éternel n’a pas compassion de ses enfants?

704 Est-ce que Dieu n’a pas compassion de ses fils? Est-ce que Dieu n’a pas de miséricorde de ses enfants?

705 Est-ce que la patience de Dieu n’est pas encore à contester et à contester encore et encore tous les rebelles?

706 Est-ce que l’esprit de l’Éternel ne fait pas face encore comme à des anciens anges, à des esprits rebelles?

707 à des épaules rebelles? à des cous raides? à des esprits, des esprits de ténèbres endurcis et endurcis? à des têtes dures?

708 Ah oui, Père, à toi la gloire, de ne pas avoir la tête dure, mais d’avoir un cou docile.

709 Toutes les paroles qui sortent de la bouche de Dieu, afin d’être des vrais,  vrais, adorateurs,

710 des adorateurs que le Père demande, des adorateurs qui aiment l’Esprit,

711 des adorateurs qui aiment l’Esprit qui est dans mon frère, l’Esprit qui est dans ta sœur,

712 l’Esprit qui est dans le oint de l’Éternel, l’Esprit qui est dans les hommes de Dieu,

713 l’Esprit de la Parole

714 qui sort de ceux qui prêchent la vérité, qui aiment l’homme de Dieu, qui aime Dieu,

715 qui aime les desseins de Dieu, qui aiment ceux qui sont appelés selon son dessein,

716 et s’amouracher de la Parole ah, les fidèles consommateurs de la Parole.

717 Ah, béni soit l’Éternel, notre Dieu, d’être trouvés fidèles dans ta maison,

718 comme Moïse a été trouvé fidèle, comme Jésus est fidèle dans sa maison

719 et sa maison, c’est nous, c’est nous, c’est nous, c’est nous, c’est nous, c’est nous.

720 Nous savons, nous, que nous sommes de Dieu, que nous sommes la maison de Dieu,

721 que le monde entier est dans une demeure de ténèbres, dans une demeure de Satan.

722 Nous avons été délivrés parce que Dieu nous a

723 choisis depuis la fondation du monde en Jésus-Christ,

724 prédestinés à être ses enfants d’adoption.

725 Tu as envoyé dans nos cœurs l’esprit de ton Fils qui crie après le Père,

726 qui crie après le Père, pas après ton mari, pas après ta femme, pas après tes enfants,

727 ah, mais après ton Père qui est dans les cieux, qui voit dans le secret, qui voit,

728 qui voit dans les ténèbres, qui voit dans la noirceur, dans tes entrailles, dans ton corps,

729 où il se trouve la lampe de Dieu, dans ton corps qui est la lampe du corps.

730 L’œil est la lampe du corps bien éclairé dans la Parole, afin que ton corps dans l’intérieur, ne soit pas dans les ténèbres,

731 mais dans la Lumière, éclairé par la lumière de la Vie,

732 oui, éclairé des frères et soeurs pour en éclairer d’autres dehors,

733 en étant nourris et abreuvés de la même Lumière et du même Esprit

734 afin de marcher dans les mêmes traces tous ensemble d’un même cœur, d’un même pas,

735 ah, de regarder le peu, le faible reste qu’il me reste, le faible, le faible, le pauvre, le faible,

736 faible, faible, faible reste, qu’il reste à l’Éternel, ce faible reste, le restant de l’Éternel,

737 les adorateurs de Dieu, les colonnes de Dieu, les adorateurs en vérité et en esprit,

738 adorer Dieu, adorer Dieu, adorer Dieu,

739 adorer Dieu, adorer Dieu, adorer Dieu,

740 crier au Père, crier au Père sans cesse

741 pour ceux qu’on aime et pour ceux qu’on n’aime pas,

742 pour ceux de ce monde, ô Père Éternel, qu’il est écrit :

743 «Vous aimerez vos ennemis, les ennemis du Père.»

744 puis David a dit : «Je les hais d’une parfaite haine.»

745 Ah, nous sommes à aimer, à les aimer, Père.

746 On a donné, donné, donné notre nécessaire. On a donné nos vêtements.

747 On a donné l’argent pour se nourrir. On a donné l’argent pour nos dents.

748 On a donné l’argent pour nos coiffeurs.

749 On a donné l’argent pour nos automobiles, pour nos maisons.

750 On a donné, Père, pour ces païens-là dehors. On a donné, puis on donne, puis on va donner encore, Père.

751 Tu as vu nos zèles, notre consécration à donner, donner et donner au-delà de nos moyens

752 afin que tu sois heureux dans le paradis,

753 afin que tu sois servi dans le paradis, que tu sois servi dans le paradis,

754 afin que Jésus tressaille d’allégresse dans le paradis,

755 afin que Jésus tressaille d’allégresse dans nos entrailles,

756 afin que Jésus tressaille d’allégresse dans nos maisons,

757 afin que Jésus tressaille d’allégresse en nous

758 afin que Jésus tressaille d’allégresse dans la maison du potier.

759 Ah Père, nous avons donné, donné et nous donnons encore. Donne-nous! Donne-nous! Donne-nous, Père Éternel.

760 Mets de l’argent dans nos mains, afin qu’on le serve,

761 afin que les païens n’aient aucune excuse dehors de ne pas avoir entendu la vérité, de ne pas entendre la vérité.

762 Ils ne pourront arriver devant le Maître un jour, puis frapper à la porte, puis dire :

763 «On a des excuses. On a des excuses. On a des excuses.»

764 Ah Père, il n’y a pas d’excuse, aucune excuse.

765 Ah, ils conçoivent de leurs yeux,

766 en voyant la perfection invisible de Dieu dans sa Création

767 qu’il y a un Dieu;

768 puis ils sont coupables de ne pas chercher la face de Dieu,

769 parce qu’on voit même l’imbécile de ce monde que j’étais.

770 L’imbécile indocile, ô Père Éternel, peut voir avec ses yeux

771 la perfection invisible de Dieu, par ses œuvres, par sa Création;

772 et ils sont coupables de ne pas te chercher.

773 Ah, puis nous, on est encore bien plus coupables, ô Père Éternel,

774 dits enfants de Dieu, dits fils de Dieu, dits gens de la maison de Dieu,

775 dits les élus de Dieu, si on ne cherche pas Dieu, si on ne cherche pas sa face.

776 On ne se présente pas au temple. On n’est pas dans la maison de Dieu.

777 On ne lit pas la parole de Dieu ou, à peine.

778 On s’est justifiés, justifiés de toutes sortes de justices quelconques.

779 Le diable, l’ennemi de toute justice, est à l’oeuvre à cent pour cent

780 pour nous empêcher de se nourrir,

781 pour nous empêcher de venir et de lire et, de lire et, de lire.

782 Ah oui, ah Père Éternel, on est bien plus coupables, que Jésus a dit, que Sodome et Gomorrhe.

783 Ils vont être trouvés moins coupables et celle qui a reçu Salomon,

784 que vous Juifs incirconcis : vous ne m’acceptez pas.

785 Ils ont été vers Salomon, mais il y a bien plus grand que Salomon icitte

786 pour entendre la richesse de Salomon, la sagesse de Salomon,

787 puis il y a beaucoup plus que Salomon dans la maison icitte.

788 Ne m’avez-vous point reconnu? Ce peuple-là a reconnu la main de l’Éternel.

789 Où sont ceux qui ont reconnu –qui est venu ici, qui a reconnu–

790 le bras de l’Éternel?

791 Qui est venu qui reconnaît la main de l’Éternel?

792 Qui est venu qui reconnaît la crèche de l’Éternel? Qui est venu qui reconnaît son maître?

793 Où est le boeuf qui travaille à amener avec abondance dans la maison de Dieu

794 parce qu’il reconnaît que c’est la crèche de son maître? Où sont-ils?

795 Béni soit l’Éternel, ils sont plus coupables encore, ils sont plus coupables encore, que le pervers,

796 de ne pas chercher la face de Dieu, de ne pas lire la Bible, de ne pas lire la Parole,

797 de ne pas vouloir se remplir de l’Esprit,

798 afin d’être un, d’être d’un même accord,

799 d’être un poing solide, oui, d’être une masse, d’être le marteau de Dieu dans sa main,

800 d’être la parole de Dieu dans sa main,

801 d’être le marteau qui brise le cœur de pierre et de roc dans sa main.

802 Oui, même des frères et sœurs, oui, oui, au loin, ils sont égarés,

803 ah, ils se sont laissés sceller le coeur

804 afin de devenir plus dur que le diamant, et qui plus rien ne peut les briser.

805 Oui, rien peut les briser et comme il est écrit par l’apôtre Paul, oui,

806 que la Parole qu’ils ont reçue ne leur servit de rien.

807 Ah, ah, cette Parole

808 qui nous nourrit, qui nous satisfait, qui nous émonde, qui nous sauve, qui nous sanctifie,

809 n’a servi de rien parce qu’elle n’a pas trouvé de foi chez ceux qui l’entendirent.

810 La foi! Ah, béni soit l’Éternel de ne pas être trouvés plus coupables que le pervers dehors,

811 de ne pas vouloir se nourrir de la parole de Dieu, de ne pas se nourrir de la Parole, de ne pas se nourrir de l’Esprit,

812 ah, pendant qu’il fait Lumière, pendant que l’Esprit est encore veillant,

813 pendant que l’Esprit est vivant, pendant que l’Esprit est ici, vivant ici,

814 –l’Esprit sera toujours vivant,– mais, vivant ici sur la Terre,

815 pendant qu’il y a encore un jour de repentance, pendant qu’il est encore jour, pendant qu’il est encore temps,

816 avant qu’il soit trop tard, avant que les temps soient accomplis,

817 avant que la fin n’arrive,

818 avant que le jour du Décret ne s’accomplisse, ne s’exécute comme la balle.

819 Ah, de revenir à leur bon sens et de lire la Parole,

820 afin de se présenter devant Dieu, ah, tous les jours.

821 Béni soit ton saint nom, Père Éternel, d’être envahis, envahis de l’Esprit.

822 Merci Jésus, merci Jésus, merci Père Éternel, de ne pas négliger un si grand salut.

823 Le peuple de Dieu était négligent, le peuple vivant dans le désert, puis, injurieux en plus, disant :

824 «Ah, de la manne! De la manne! De la manne! Nos yeux ne voient que de la manne!»

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s